2013

Bilan climatique de l'automne 2013

Automne météorologique : septembre - octobre - novembre

Bilan établi le 02/12/2013



Si l'automne 2013 se termine par une offensive hivernale précoce, il a toutefois été marqué par la douceur,  avec des températures particulièrement élevées en octobre. Cet automne a par ailleurs été relativement arrosé.

Après un mois de septembre relativement doux et un mois d'octobre particulièrement chaud, les températures ont accusé une baisse sensible à partir de mi-novembre. Moyennées sur la saison, les températures sont  supérieures aux normales* de
0.7 °C.

Sur l'ensemble de la saison, les pluies ont été fréquentes du Sud-Ouest au Nord-Est, ainsi que de la Normandie aux Pays de la Loire. Du Cher à la Champagne et au nord de l'Alsace, ainsi que des Hautes-Pyrénées aux Pyrénées-Orientales, les quantités recueillies sont plus d'une fois et demie supérieures aux normales. En revanche, du Languedoc à la Provence, le déficit dépasse 30%. En moyenne sur la France, les précipitations sont supérieures à la normale de plus de 15%.

L'ensoleillement est quant à lui déficitaire sur la majeure partie du pays. Le déficit dépasse 20% dans le Limousin et l'Auvergne. Seuls le pourtour méditerranéen et la Corse ont connu un ensoleillement conforme aux valeurs saisonnières.


* : normales concernant température et précipitations : moyenne de référence 1981-2010
** normale concernant l'ensoleillement : moyenne de référence 1991-2010


 

  

L'automne 2013 mois par mois
 

Septembre
Débuté très chaudement, le mois de septembre a connu ensuite des températures assez fraîches pour la saison avant que le mercure ne remonte sensiblement en fin de mois. Moyennées sur le mois et sur la France, les températures ont été supérieures aux normales* de 0.6 °C.

La pluviométrie a été proche de la normale*. Toutefois, les cumuls de pluie ont été inférieurs à la normale* le long des côtes de la Manche et de l'Atlantique et sur le pourtour méditerranéen. En revanche, les régions s'étendant du nord-est de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées au Poitou-Charentes, au Bassin parisien et à la Champagne ainsi que du sud du Massif central à la Haute-Savoie et au Nord-Est ont été bien arrosées, avec un excédent localement supérieur à 30 %.

L'ensoleillement a été conforme à la normale** sur une grande partie du pays. Seuls l'est de la Provence et la Corse ont bénéficié d'un soleil généreux tandis que les régions s'étendant du nord de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées à l'Île-de-France et à la Bourgogne ont été déficitaires.


Octobre
Les températures moyennes ont été supérieures aux normales* de 1.9 °C, plaçant ce mois au 6e rang des mois d'octobre les plus chauds depuis 1900. Toutes les régions ont bénéficié d'une grande douceur durant tout le mois, excepté du 10 au 13.

Les régions s'étendant du centre au nord-est du pays ont été très arrosées, avec un excédent de pluie supérieur à 50 %. Cet excédent dépasse 30 % de l'Ardèche au nord des Alpes, sur le sud de la Bretagne ainsi que du Cotentin au Pas-de-Calais. En revanche, les pluies ont été déficitaires de plus de 30 % au sud de la Garonne, sur le pourtour méditerranéen et en Corse. En moyenne sur la France, les précipitations ont été supérieures à la normale* de près de 10 %.

L'ensoleillement a été très déficitaire sur une large moitié nord du pays, à l'exception de la Bretagne où il est conforme à la normale**. Plus au sud, le soleil a été timide, l'ensoleillement atteignant à peine les valeurs saisonnières.


Novembre
Supérieures aux normales durant la première quinzaine, les températures ont ensuite chuté brutalement. Sur le mois, elles sont légèrement inférieures aux normales*.

Les pluies ont été excédentaires sur la majeure partie du pays, excepté du Languedoc au sud de Rhône-Alpes et jusqu'à la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Les régions bordant les Pyrénées ont été très arrosées, avec un cumul une fois et demie supérieur à la normale et jusqu'à plus de trois fois sur l'est de la chaîne. Un épisode neigeux a concerné l'est du pays et les Pyrénées en seconde partie de mois. En moyenne sur la France, les précipitations ont été supérieures à la normale* de plus de 30 %.

L'ensoleillement a été déficitaire sur l'ensemble du pays, surtout du Sud-Ouest au Nord-Est. Il a à peine atteint les valeurs saisonnières du sud du Finistère à la Vendée, sur le littoral provençal et la Corse-du-Sud.
 


Évènements marquants de l'automne 2013


Épisode de fortes pluies dans les Cévennes les 28 et 29 septembre
Le 28 septembre, la dorsale présente sur la France s'est affaiblie et un flux de sud s'est mis en place. L'air froid en altitude a interagi avec l'air chaud dans les basses couches de l'atmosphère. Une dégradation pluvio-orageuse a débuté le matin sur les régions de la moitié ouest du pays. Les orages ont été localement forts et ont persisté l'après-midi sur un axe Sud-Ouest / Nord-Ouest avec 20 à 40 mm de précipitations, localement 60 mm en Touraine et jusqu' à 77.8 mm à Sainte-Livrade-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne.

 


Dans la soirée, les cellules orageuses se sont décalées du nord de la Garonne au Massif central. Le temps est devenu orageux du Languedoc à la vallée du Rhône. Dans la nuit, l'activité pluvio-orageuse a été soutenue de l'Hérault à la Drôme et au Vaucluse, intense sur la Lozère, l'Ardèche et le Gard. Elle s'est décalée dans la matinée du 29 sur le sud du Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, puis s'est atténuée nettement dans l'après-midi.
Le nord de l'Hérault, l'ouest du Gard, le sud de la Lozère ainsi que l'Ardèche ont été particulièrement arrosés avec des cumuls en 24 heures compris entre 80 et 140 mm. Météo-France a relevé jusqu'à 150 mm à Génolhac (30), 159.8 mm à Vallon-Pont-d'Arc (07) et 190 mm à Villefort (48).


Tempête Christian des 27 et 28 octobre 2013
La tempête Christian, qui a pris naissance sur l'Atlantique le dimanche 27 octobre, a balayé l'Europe de l'Ouest, du nord-ouest de la France aux Îles Britanniques, à la Belgique et au Danemark.
Cette première tempête automnale a atteint la Bretagne dimanche 27 en soirée. Elle s'est ensuite décalée dans la nuit vers la Normandie pour atteindre le Nord - Pas-de-Calais dans la matinée du lundi 28.  

Le vent a atteint 130 km/h des côtes bretonnes aux côtes de la Manche mais a rarement dépassé les 100 km/h à l'intérieur des terres. A l'échelle de la France, cette tempête est moins forte que « Joachim », dernière tempête notable à avoir balayé le pays, le 16 décembre 2011. Beaucoup moins étendue géographiquement, la tempête Christian a été toutefois plus marquée que la tempête Joachim sur l'extrême nord du pays.

Quelques rafales de vent remarquables :
147 km/h au cap Gris-Nez (Pas-de-Calais)
130 km/h à Port-en-Bessin (Calvados)
129 km/h au Havre (Cap de la Hève, Seine-Maritime)
128 km/h à Brest (Finistère)
126 km/h à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais)
115 km/h sur l'Ile-de-Groix (Morbihan)
105 km/h à Rennes (Ille-et-Vilaine)

La tempête « Christian » s'est progressivement renforcée lors de sa progression avec des rafales supérieures à 150 km/h sur les côtes du nord de l'Europe. A l'intérieur des terres, des rafales ont  souvent atteint 120 km/h dans le sud de l'Angleterre, aux Pays-Bas, dans le nord de l'Allemagne et au Danemark. On a mesuré 111 km/h à Londres, 112 km/h à Amsterdam, 144 km/h à Schönhagen (Allemagne) et jusqu'à 160 km/h sur l'île de Wight (Grande-Bretagne).
En Europe, la tempête a fait une dizaine de victimes, dont une en France, et causé de nombreux dégâts matériels et d'importantes perturbations dans les transports terrestres, aériens et maritimes.

 


 
Tornades le 20 octobre dans le nord de la France
La journée du 20 octobre a été marquée par une très forte instabilité sur l'ensemble du pays. De violents orages se sont développés dans un ciel de traîne très actif sur le nord-ouest et le nord du pays.

Une tornade d'intensité modérée (niveau EF2 sur l'échelle des tornades dite « échelle de FUJITA », de 1 à 5), a touché la commune de Bailleul (Nord) le dimanche 20 octobre. Le niveau EF2 correspond en France à un phénomène remarquable avec des rafales évaluées entre 175 et 220 km/h. Des dégâts ont été observés sur une zone longue de 9 km et large de 80 m.

Trois autres tornades, d'intensités moindres, ont été identifiées cette même journée dans l'Orne, l'Eure et la Somme. La plus forte rafale a été mesurée dans le nord-ouest du pays : 100 km/h à Blesmes (Aisne).


Plusieurs épisodes pluvio-orageux du 19 au 23 octobre dans le sud-est de la France
Au cours du mois d'octobre, la France a été sous l'influence d'un flux de sud-ouest chaud et perturbé dans lequel ont circulé plusieurs perturbations. Du 19 au 23, plusieurs systèmes orageux très actifs se sont développés du nord de l'Hérault au nord des Alpes.
Le 19, les premiers orages se sont déclenchés sur le Languedoc et le sud de Rhône-Alpes. Le 20, un système orageux multicellulaire quasi-stationnaire particulièrement virulent s'est  développé sur le nord de l'Hérault, puis s'est étendu du Gard à l'Ardèche et à la Drôme. Après une accalmie le 21, les pluies diluviennes ont touché à nouveau l'Ardèche et la Drôme les 22 et 23.

Les cumuls de pluie en 5 jours ont été compris entre 100 et 350 mm. Du 19 au 23, ils ont atteint :
117 mm à Romans (Drôme)
118 mm à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs (Isère)
159 mm à Castanet-le-Haut (Hérault)
171 mm à Saint-Martin-de-Lansuscle (Lozère)
183 mm à Saint-Christophe-et-le-Laris (Drôme)
209 mm à Genolhac (Gard)
284 mm à Vernoux (Ardèche)
331 mm à Antraigues (Ardèche)



Fortes pluies dans le Roussillon du 16 au 18 novembre
En altitude, une goutte froide s'est maintenue sur l'Espagne associée à un courant de sud-est cyclonique. Des remontées d'air chaud et humide sur le Roussillon se sont accompagnées de précipitations pluvio-orageuses très abondantes, par accumulation sur l'est des Pyrénées.
Sur les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, il a plu de façon continue durant ces 3 jours et les cumuls de pluie ont atteint des valeurs 1 à 2 fois supérieures à la hauteur moyenne d'un mois de novembre :
•    199 mm à Eus (Pyrénées-Orientales)
•    159 mm à Rodes (Pyrénées-Orientales)
•    156 mm à Durban-Corbières (Aude)
•    108 mm à Perpignan (Pyrénées-Orientales)
•    78 mm à Carcassonne (Aude)
 



Épisode neigeux du 20 au 22 novembre 2013
Dans un flux de nord-est, des retours neigeux s'organisent du Nord-Est au Massif central. La neige a tenu au sol en plaine du Massif central au plateau lorrain et aux Ardennes. Dans le Centre-Est, les premières chutes de neige à basse altitude ont donné le mercredi 20 novembre jusqu'à 20 cm de neige en plaine dans le département de la Loire et jusqu'à 60 cm dans le massif du Pilat.

Les chutes de neige se sont poursuivies le 21 sur le flanc est jusqu'en Provence. On a relevé jusqu'à 10 cm dans les Bouches-du-Rhône. Sur les Pyrénées centrales, la neige est tombé dès 800 mètres.

Le 22 novembre, une nouvelle offensive neigeuse a affecté les régions du Massif central à Rhône-Alpes, ainsi que les Pyrénées centrales. Il est tombé 5 cm à Bourgoin-Jallieu en Isère, 11 cm de neige fraîche à Ceyzériat dans l'Ain, 5 à 10 cm sur l'agglomération stéphanoise, 10 à 20 cm sur le relief du Massif central et jusqu'à 30 cm dans le Forez. Dans les Pyrénées ariégeoises, la neige est tombée dès 200 mètres. On a relevé 3 à 4 cm à Foix, 8 cm à Saint-Girons, plus de 15 cm au dessus de 500 mètres et 1,5 mètres à l'Hospitalet-près-l'Andorre (Alt. 1440 mètres).

 


 

Autres dossiers