Glossaire

grêle

De temps à autre tombe de certains cumulonimbus une précipitation — la grêle — formée de particules de glace bien spécifiques, qui sont ou bien séparées, ou bien agglomérées en blocs irréguliers ; ces particules, les grêlons, ont souvent une forme sphérique (quelquefois conique) plus ou moins régulière, et leur diamètre varie généralement de 5 mm jusqu'à 5 cm (parfois jusqu'à beaucoup plus).

Les averses de grêle, de façon générale, durent peu de temps et ne touchent que des superficies limitées, mais celles-ci, dans certains cas, se multiplient au même moment à travers une région commune. Sur une aire de 100 kilomètres carrés, de telles averses peuvent déverser en moyenne 300 milliards de grêlons en 5 à 10 minutes, ce qui correspond à une masse d'environ 50 000 tonnes.

La grêle, chacun le sait, constitue souvent un fléau pour des structures matérielles de toute sorte, mais surtout pour les bâtiments et plus encore pour l'agriculture. Et malgré les nombreuses recherches effectuées, on ne connaît pas à l'heure actuelle de procédé opérationnel satisfaisant pour prévenir sur le terrain les menaces d'évolution d'un nuage potentiellement grêligène.