Glossaire

évolution diurne

Un exemple simple de cellule convective , fréquemment observable en été, est apporté par la circulation de l' air au-dessus d'un sol ou d'une surface d'eau que réchauffe le soleil ; cet exemple porte le nom de cellule convective d'évolution diurne , du fait que pareil phénomène ne peut que se former dans la journée sous l'action du soleil, pour s'éteindre peu à peu avant que celui-ci ne disparaisse. La circulation ainsi entretenue, qui se retrouve dans les thermiques et dans les brises , provient d'un processus de réchauffement différentiel caractérisant précisément ce que l'on nomme l'évolution diurne.

Le matin, la surface terrestre réchauffée par le rayonnement solaire transmet peu à peu une part de cette chaleur à l'air situé immédiatement à son contact (l'air n'est que très peu réchauffé par les rayons solaires qui le traversent, mais l'est bien davantage par le sol ou la surface de l'eau). La parcelle d'air chaud ainsi formée, étant devenue plus légère que l' atmosphère alentour, s'élève et laisse sous elle une place vacante que viendra combler un apport d'air voisin près de la surface terrestre. Cette nouvelle parcelle sera réchauffée à son tour, et si la surface de la terre ferme ou de l'étendue d'eau possède une réserve de chaleur suffisante, ce mouvement ascendant va devenir permanent, de même que le drainage d'air qu'il entraîne ; celui-ci, par les baisses de pression atmosphérique qu'il génère en surface dans l'environnement de la "source" chaude, va favoriser de son côté l'apparition et le maintien de mouvements subsidents . Ainsi peut se former une cellule convective par le seul fait du réchauffement solaire, qui par suite entretient de jour une instabilité convective permanente pouvant aller dans certains cas jusqu'à l'apparition tardive d'un foyer orageux .

Cependant, en fin de journée, le réchauffement précédent baisse d'intensité, puis s'arrête au coucher du soleil (ou même avant, si le disque solaire est occulté pour une raison ou pour une autre) : la surface terrestre cesse alors d'alimenter en chaleur l'air sus-jacent et la colonne d'air ascendant ne peut plus se maintenir, d'où l'extinction de la cellule convective d'évolution diurne.