Glossaire

cycle hydrologique

Une partie de l'eau contenue dans le volume de notre planète se trouve répartie soit dans ses couches superficielles, soit dans l'océan, soit dans l'atmosphère terrestre ; elle évolue alors entre ces trois milieux en passant par une succession récurrente de phases qui constituent le cycle hydrologique (ou cycle de l'eau ).

De façon simplifiée, on peut faire commencer la description de ce cycle par l'évaporation de l'eau liquide — ou par la sublimation de l'eau solide (la glace), surtout aux hautes latitudes — depuis les surfaces d'eau maritimes et continentales d'une part, depuis le sol et la végétation d'autre part. Viennent ensuite la condensation de cette eau sous forme de nuages, puis son retour à la surface terrestre à travers les précipitations. On observe alors ses mouvements de surface et enfin son accumulation dans les plans d'eau liquide — ou les étendues d'eau solide — de toute dimension et de toute nature ainsi que sur les végétaux et dans le sol, et aussi dans les nappes aquifères du sous-sol. L'eau ainsi accumulée, en se prêtant au processus d'évaporation ou de sublimation de façon plus ou moins différée, peut alors entrer dans un nouveau cycle.