Glossaire

chaleur sensible

La chaleur sensible est la chaleur émise ou absorbée par un milieu (par exemple un corps matériel) dont la température croît ou décroît en conséquence, mais sans que ce milieu éprouve un changement de phase ; à l'échange de chaleur sensible s'oppose donc l'échange de chaleur latente, dans lequel la chaleur fournie ou reçue par une source de chaleur ou de froid s'associe non à une variation de température, mais à un changement d'état physique qui peut être respectivement, par exemple, la condensation ou l'évaporation de l'eau dans l'atmosphère.

La chaleur est une forme d'énergie, dont un corps matériel tel qu'une masse d'air peut éventuellement perdre ou gagner successivement des quantités déterminées suivant son évolution dans l'atmosphère. En particulier, le transfert de chaleur sensible est une forme de transfert d'énergie, qui s'opère dans l'air à travers trois mécanismes distincts :
 

  • les différentes formes de rayonnement par vibrations ou particules, parmi lesquelles la place de très loin prépondérante est occupée par les rayonnements électromagnétiques reçus du Soleil ou émis par l'atmosphère et la surface terrestres ;

  •  
  • la convection, qui entretient une circulation entre parcelles d'air différemment chauffées et qui joue un rôle important dans la dynamique verticale de l'atmosphère, principalement aux échelles moyennes ;

  •  
  • enfin, la conduction, dans laquelle l'agitation moléculaire d'une source de chaleur se transmet de proche en proche à une ou plusieurs zones environnantes : son influence reste plus restreinte que celles du rayonnement et de la convection, dans la mesure où l'air n'est pas un bon conducteur thermique.