Conseil supérieur de la météorologie

Conseil supérieur de la météorologie

Le Conseil supérieur de la météorologie est une instance de concertation entre Météo-France et les utilisateurs, tant public que privé, de ses services et informations, ainsi que des différents interlocuteurs ou partenaires de l'établissement.

Il a été créé par décret N° 91-1209 du 29 novembre 1991  (PDF 14,9 ko), qui en précise le rôle, la participation et le fonctionnement.

Il est présidé de droit par le ministre de tutelle (Ministère de la Transition Écologique et Solidaire) et, de fait, par le Président-directeur général de Météo-France, en qualité de vice-président. Un secrétaire permanent est nommé, sur proposition du PDG de Météo-France, par arrêté du ministre de tutelle.

Le conseil est constitué de représentants des ministères dont les services sont concernés par la météorologie. Il comprend également des représentants d'organismes soit usagers de la météorologie, soit intéressés par le développement de la science météorologique, soit susceptibles de coopérer avec Météo-France sur des projets pluridisciplinaires.

Le conseil comprend également des personnalités qualifiées pouvant être :

  • des représentants d'organismes concernés par la météorologie ;
  • diverses personnalités choisies en raison de leur fonction ou de leurs compétences.

Le Conseil supérieur de la météorologie est chargé en particulier :

  • d'évaluer les services fournis par la météorologie à ses utilisateurs ;
  • de formuler des vœux ou des recommandations ;
  • de proposer les moyens à mettre en œuvre pour répondre aux besoins nouveaux aperçus ;
  • d'émettre des propositions relatives à l'origine des financements correspondants ;
  • de suivre l'évolution des actions menées.

Neuf commissions spécialisées sont chargées de préparer les actions du CSM.

Ces commissions sont les suivantes (cliquer sur le nom de la commission pour télécharger le dernier compte-rendu sous forme de fichier PDF quand il est disponible) :

Ces commissions peuvent constituer, pour l'étude de problèmes particuliers entrant dans le cadre de leur mandat, des sous-commissions ou des groupes de travail permanents ou temporaires. L'examen de problèmes intéressant plusieurs commissions peut être confié à des groupes de travail inter-commission.
 
Le Conseil supérieur de la météorologie se réunit au moins une fois par an en assemblée plénière. Les présidents y rendent compte chaque année des activités et travaux de leur commission.

Comptes-rendus des assemblées plénières annuelles et des colloques 

 

Vignette Nous contacter - CSM

secretariat.csm@meteo.fr