Imprimer Envoyer á un ami

Aéronautique : l'avion de recherche ATR 42 part à la rencontre des orages

29/08/2008

FLYSAFE : de nouveaux moyens d'information pour les pilotes d'avion
Sur la période 2000-2020, on prévoit un triplement des vols. Afin d'éviter que cette augmentation du trafic ne se traduise par un accroissement du nombre d'accidents, la communauté aéronautique européenne s'est engagée dans plusieurs initiatives, parmi lesquelles le projet européen FLYSAFE . Son objectif est de développer et tester de nouveaux outils afin d'améliorer l'information des pilotes sur trois risques : la collision avec le terrain et les constructions, avec d'autres avions et les mauvaises conditions météorologiques.
En France, de nombreux acteurs du monde industriel et scientifique , dont Météo-France, participent à ce programme. Depuis 2005, ils développent de nouveaux produits qui permettront de fournir aux pilotes, à la fois en vol et dans les phases d'approche, des prévisions météorologiques adaptées à leur besoin et à leur environnement de travail (dans le cockpit, les contraintes techniques pour consulter des informations sont en effet importantes). Trois phénomènes sont étudiés : les orages et cumulonimbus, le givrage et les turbulences. Ces prototypes doivent désormais être testés. C'est l'enjeu de la campagne de mesures en cours sur les orages et de celle menée en février 2008 sur le givrage.

Une campagne de mesures in situ
A bord de l'ATR 42 et du Swearingen Metro, les ingénieurs et chercheurs embarqués réalisent des mesures in situ qui permettront de vérifier les prévisions transmises par le produit dédié aux orages .

Celui-ci combine les informations issues des satellites et des réseaux radar et foudre. Il permet au pilote de visualiser sur une carte les zones de danger, avec le niveau de risque associé à la prévision.

Aller à la rencontre des orages nécessite une très grande coordination et une très grande vigilance. L'objectif n'est pas de voler dans le nuage d'orages mais de s'en approcher le plus possible afin de reccueillir les mesures les plus précises.
Depuis le 4 août, les équipes surveillent ainsi la situation météorologique afin d'identifier les meilleurs créneaux. Au départ de Toulouse ou Pontoise, des vols de 3 à 5 heures sont programmés pour atteindre des zones orageuses dans toute l'Europe occidentale. Une seconde série de vols est dédiée au recueil de données à très fine résolution dans la zone d'approche des aéroports parisiens, où la complexité du trafic génère des besoins particuliers en matière d'information météorologique.
A bord, les données sont enregistrées grâce à plusieurs instruments de mesure (radar de bord, mesure des concentrations et tailles des gouttes d'eau dans les nuages d'orage et mesure de la turbulence par un Lidar – radar laser). Depuis le début de la campagne, 8 vols ont été réalisés et 2 devraient encore être menés jusqu'au 4 septembre.
Copyright Météo-France / CNRM

L'ATR 42 est un avion de recherche de l'unité SAFIRE. Créée en 2005 et localisée à Toulouse-Francazal, cette unité regroupe les moyens aéroportés du CNRS, de l'INSU, du CNES et de Météo-France. Parmi les trois aéronefs que cette unité met en oeuvre, l'ATR42, propriété de Météo-France, est le plus gros de tous. Biturbopropulseur, il peut emporter une importante charge utile jusqu'à 7000 mètres d'altitude sur une distance de 1600 km.

 

Copyright Météo-France / CNRM

Après le recueil des données, la prochaine étape sera consacrée à leur analyse et à la validation des différents prototypes sur l'ensemble des risques étudiés par Flysafe. Ensuite ils seront testés dans un simulateur de vols. Le programme Flysafe s'achèvera fin juin 2009.


. Retenu puis lancé dans le cadre du 6ème Programme Cadre de Recherche et Développement de la Commission européenne, le projet FLYSAFE est coordonné par THALES. Il associe 36 partenaires de 14 pays, des secteurs privé et public, et est doté d'un budget de 53 millions d'euros.
. Partenaires français : THALES, Airbus, ONERA, Rockwell-Collins France, CNRS, Dassault Aviation, Météo-France.
. Ces prototypes sont appelés WIMS (Weather Information Management Systems).
. Le prototype de WIMS orages a été développé par Météo-France, le Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt et le Met Office.


 

 



Contacts presse :
Anne Faye – 01 45 56 71 32 / Roxane Désiré – 01 45 56 71 36 / Jean-Marie Guin – 01 45 56 71 37
presse@meteo.fr

http:/www.meteo.fr


Télécharger (552 ko)