Imprimer Envoyer á un ami

14-15-16 novembre : Ville européenne des Sciences

06/11/2008

 

 

Météo-France

 Organisée par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, la Ville européenne des Sciences investira la nef du Grand Palais du 14 au 16 novembre. 
Au cœur de cette ville grandeur nature, la station du climat, animée par les scientifiques de Météo-France, permettra à chacun de comprendre que la ville n'est pas une bulle sous contrôle. Dans une Europe sensible aux variations du climat, l'espace urbain est un milieu hypersensible !

 

>  Ressentir les phénomènes urbains en parcourant l'allée des expériences

En se promenant dans la station du climat, petits et grands pourront aller à la rencontre des phénomènes météorologiques urbains : sentir le souffle de la brise urbaine ou expérimenter l'ilôt de chaleur urbain en touchant des matériaux de construction qui conservent plus ou moins la chaleur du rayonnement solaire.

>  Comprendre avec les scientifiques

Le milieu urbain a souvent montré sa vulnérabilité lors d'épisodes de vents violents, de vagues de chaleur ou de pollution atmosphérique. Les conditions que devront supporter demain les habitants des grandes villes européennes pourraient devenir encore beaucoup plus difficiles avec la poursuite du réchauffement climatique. Venez découvrir les mécanismes en jeu dans nos villes sur les quatre kiosques de la station du climat et posez vos questions sur le climat, la météorologie urbaine … aux scientifiques de Météo-France. 
 

  •  Quelle a été l'évolution du climat des grandes villes européennes depuis 150 ans ?

Reconstituer le climat du passé est un travail de longue haleine. Il faut localiser les données, en faire l'inventaire, contrôler leur qualité. Les climatologues doivent aussi prendre en compte les "ruptures" liées au déplacement d'une station d'observation ou au changement d'un type de capteurs. Ces différentes étapes seront présentées ainsi que le résultat de ce recensement minutieux: les tendances en termes de température et de précipitations dans les grandes villes européennes depuis 1858.

  • Quel sera le climat en Europe, en France ou à Paris en 2100 ?

Etablir des projections climatiques mondiales est essentiel. C'est le travail qui a été mené par les experts du GIEC. Désormais il est nécessaire de définir des projections à l'échelle régionale. Celles réalisées pour l'Europe dans le cadre du projet PRUDENCE seront présentées. Des orangers sur les Champs-Elysées en 2100, fantasme ou réalité ?

  •  Quel impact a la ville sur son propre climat ?

Les villes entretiennent un micro-climat : ilôt de chaleur, brise urbaine, panache … autant de phénomènes propres aux échanges entre les surfaces urbaines et l'atmosphère. Au-delà de la compréhension de ces phénomènes, l'objectif des scientifiques est de prévoir leur évolution avec le réchauffement climatique. Les travaux menés actuellement à l'échelle de l'agglomération parisienne (dans le cadre du projet  EPICEA en collaboration avec le Centre scientifique et technique du bâtiment et la Mairie de Paris) seront présentés. Des prévionnistes vous expliqueront également comment les nouveaux outils et modèles de prévision permettent d'effectuer une prévision du temps à l'échelle de la ville.

  •  A l'horizon 2020, l'air des villes sera-t-il encore respirable ?

Localement la pollution atmosphérique dépend fortement des conditions météorologiques qui déterminent la diffusion et le transport des polluants. La plateforme nationale de suivi et de prévision de la qualité de l'air PREV'AIR sera présentée ainsi que les travaux menés actuellement dans le cadre du programme Kopernikus à l'échelon européen.
 

Contacts presse 
Anne Faye – Catherine Luconthe - 01 45 56 71 32 / 36 
presse@meteo.fr


Télécharger (125 ko)