Imprimer Envoyer á un ami

L'hiver 2008-2009 en France métropolitaine : parmi les plus froids de ces vingt dernières années

04/03/2009

Sur l'ensemble de l'hiver, la température moyenne se situe 1,2° C en dessous de la normale2.  L'hiver 2008-2009 se positionne ainsi au troisième rang des hivers les plus froids de ces vingt dernières années, derrière les hivers 2005-2006 et 1990-1991(-1,6 °C). Comparé à l'hiver 2007-2008, cet hiver a été nettement plus froid avec une température moyenne de 2,3 °C plus basse.

Météo-France



Les précipitations ont été excédentaires sur l'extrême Sud, tout particulièrement sur le Sud-Est où les cumuls ont été parfois une fois et demie supérieurs à la normale. En revanche, les précipitations ont été nettement déficitaires sur la plupart des régions situées plus au nord. Ces déficits font suite à un automne déjà relativement sec sur certaines de ces régions.
Compte tenu des basses températures, les précipitations se sont souvent produites sous forme de neige jusqu'en plaine. A l'exception d'un épisode particulièrement abondant dans les Bouches-du-Rhône en janvier, les quantités relevées sont restées généralement modestes à basse altitude. Le froid persistant a cependant favorisé la tenue de cette neige au sol. Phénomène assez rare à Paris, une couche de neige supérieure à 1cm a été observée à dix reprises à la station de Montsouris. En montagne, l'enneigement a été excellent durant les trois mois. De telles conditions n'ont été que rarement observées dans les Alpes du Sud et les Pyrénées au cours des trente dernières années.
Proche de la moyenne voire légèrement déficitaire sur le tiers sud du pays, l'ensoleillement a été supérieur à la moyenne plus au nord notamment sur la Bretagne, la Normandie et les Pays de la Loire.


- Zoom sur le mois de décembre


Décembre a été globalement frais dans toutes les régions, avec une température moyenne mensuelle inférieure à la normale de 1,2 °C.
Les précipitations ont été exceptionnelles dans le Sud-Est dépassant parfois le double, voire localement le triple des valeurs normales. Elles ont été nettement déficitaires sur la moitié nord, mais assez proches des normales sur le Sud-Ouest. L'ensoleillement a été très largement supérieur à la normale sur l'Ouest de la France avec des durées d'insolation une fois et demie à deux fois supérieures à la moyenne. Inversement, l'ensoleillement a été déficitaire du Sud-Ouest au nord du Massif central. Ailleurs, les durées d'insolation ont été généralement proches de la moyenne.


- Zoom sur le mois de janvier


Le mois de janvier a connu des températures particulièrement froides notamment dans le Nord du pays. Sur l'ensemble de la France, la température mensuelle moyenne se situe environ 1,7 °C sous la normale. Janvier 2009 se positionne ainsi au premier rang des mois de janvier les plus froids de ces vingt dernières années. Durant la vague de froid du 3 au 11 janvier, les températures sont descendues dans le Nord jusqu'à –15 °C, voire localement –18 °C à –20 °C. Si le pays n'avait plus connu de vague de froid aussi intense depuis janvier 2003, celle-ci reste loin, en termes d'intensité, des épisodes exceptionnels de janvier 1985 et janvier 1987.
Les précipitations ont été excédentaires sur l'Ouest, le Sud-Ouest et la Corse, généralement proche de la normale du Nord au Centre, mais très largement déficitaires sur un grand quart Nord-Est. Elles ont été plus contrastées sur le Sud-Est où les régions provençales ont connu par ailleurs un épisode neigeux exceptionnel les 6 et 7 janvier. Des épaisseurs de neige de 20 à 40 cm ont été relevées au sol dans les Bouches-du-Rhône ce qui n'était plus arrivé depuis 1987.
L'ensoleillement a été largement supérieur à la normale sur toute la moitié Nord, voire exceptionnel sur le quart nord-est. Les records d'ensoleillement pour un mois de janvier ont été battus notamment à Strasbourg, Nancy, Troyes, Reims, Auxerre et Bourges.
Enfin janvier 2009 a été marqué par le passage sur le Sud-Ouest, le 24 janvier, d'une tempête d'une intensité exceptionnelle, comparable à celles de décembre 1999. Des rafales de vent dépassant 120 à 130 km/h ont été enregistrées sur toute la région. Dans les Landes, la Gironde et l'Aude, des rafales à plus de 150 km/h ont été enregistrées. Les vents les plus forts, avec des rafales atteignant localement 180 à 190 km/h, ont été observés dans les Pyrénées-Orientales.


- Zoom sur le mois de février

Février a été plutôt froid avec, à l'échelle de la France, une température moyenne mensuelle se situant 0,6 °C sous la normale.
Les précipitations ont été largement déficitaires sur la moitié ouest à l'exception des régions pyrénéennes qui ont connu des cumuls parfois excédentaires. Elles ont été proches des normales sur l'extrême nord et le Nord-Est. Dans le Sud-Est, la Corse est restée à l'écart des pluies, mais les régions situées sur l'axe rhodanien ont subi des précipitations largement supérieures à la normale.
Durant ce mois de février, seules les régions situées le plus à l'ouest ont bénéficié d'un bon ensoleillement. Dans le Sud-Est, l'ensoleillement a été proche de la normale tandis qu'il est resté fortement déficitaire du Nord au Nord-Est.
Enfin une grande moitié nord de la France a subi le passage d'une tempête les 9 et 10 février. Si les vents maximum de l'ordre de 130 km/h à 140 km/h ont été sensiblement moins forts que ceux observés dans le Sud-Ouest en janvier, cette tempête s'est surtout singularisée par son étendue : des rafales supérieures à 100 km/h ont été observées  sur la Haute-Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes, le nord de l'Aquitaine, le Limousin, l'Auvergne, le Centre, l'Ile-de-France, la Bourgogne, la Franche-Comté, l'Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne.


Prévisions saisonnières pour le printemps 2009
Compte tenu des divergences entre les différents modèles de prévision saisonnière ,  aucun scénario n'est privilégié ni pour les températures ni pour les précipitations concernant le printemps à venir en France métropolitaine.

Plus d'informations : www.meteofrance.com


Contacts presse :
Anne Faye – Jean-Marie Guin - 01 45 56 71 32 / 36 – presse@meteo.fr


1 Hiver au sens météorologique : décembre, janvier, février
2 La normale est établie sur la période 1971-2000.
3 Les cinq prévisions utilisées par Météo-France dans cette analyse sont celles du modèle couplé de Météo-France, celle du modèle couplé du Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme, celle du modèle couplé du Met Office britannique, celle du modèle couplé de la Japan Meteorological Agency et celle de l'International Research Institute for Climate and Society (prévision composée des résultats de plusieurs modèles).


Télécharger (297 ko)