Imprimer Envoyer á un ami

Un mois d’août décidément bien frais

21/08/2014

À la faveur d'une masse d'air fraîche et d'un ciel généralement dégagé, les températures relevées ce jeudi 21 août au lever du jour étaient particulièrement basses, fréquemment sous les 5°C. Le thermomètre indiquait par exemple 4.5°C à Alençon, 4.4°C à Pontoise (record mensuel de froid égalé), 3°C à Romorantin et 0.9°C à Mourmelon-le-Grand, dans la Marne. À Paris, la température est descendue à 9°C. Depuis les 8.8°C relevés le 30 août 1986, on n'avait pas atteint une valeur aussi basse dans la capitale au mois d'août. En 65 ans, c'est seulement la 10è fois que l'on enregistre une température minimale inférieure ou égale à 9 °C à cette période de l'année. Pour trouver une température minimale comparable aussi précoce durant un mois d'août, il faut remonter au 13 août 1960 (9.1°C).

Cette fraîcheur matinale marquée fait suite à une journée de mercredi elle aussi globalement fraîche. Les températures maximales relevées hier après-midi étaient en effet plutôt basses, parfois presque automnales. En dehors de la Côte d'Azur et de la Corse, elles étaient largement en-dessous des normales de saisons.
Voici quelques exemples de températures maximales enregistrées mercredi 20 août :
17°C à Rouen (soit 5 degrés en-dessous des normales* de la 2è décade d'août)
18°C à Strasbourg (7 degrés en-dessous des normales)
18.5°C à Tarbes (6 degrés en-dessous des normales)
20°C à Rennes et Paris (5 degrés en-dessous des normales)
22°C à Toulouse (6 degrés en-dessous des normales)
et 23°C à Perpignan (6 degrés en-dessous des normales)

Animation Arpège du 20 août 2014

Pression au niveau de la mer et température à 850 h Pa (en bleu les masses d'air froid, en jaune les masses d'air chaud) du 20 août à 12 UTC au 21 août 2014 à 12 UTC - Modèle Arpège du 20 août 12 UTC © Météo-France  (Cliquez sur l'animation pour l'agrandir).

 

Une deuxième décade d'août remarquablement fraîche
Ces valeurs s'inscrivent dans la lignée de ce qui a été observé ces dix derniers jours sur une large partie de l'hexagone. Dans certaines villes, on n'avait pas connu une deuxième décade d'août aussi fraîche depuis 30 à 50 ans. À Paris, la température moyenne de la deuxième décade du mois n'excède pas 16.7°C. Il faut remonter aux 16°C enregistrés en 1963 pour retrouver une température moyenne aussi basse sur ces 10 jours. À Rennes, où l'on a enregistré cette année 15.6°C en moyenne entre le 11 et le 20 août, on n'avait pas connu une telle fraîcheur sur cette période depuis 1972. À Strasbourg, la température moyenne de la décade n'est que de 16.5°C, un record depuis les 16.3°C enregistrés en 1978.

* période de référence 1981-2010