Imprimer Envoyer á un ami

L’Hexagone touché par de nombreux orages

21/07/2014

Après les fortes chaleurs observées sur le pays depuis le milieu de la semaine dernière, l'arrivée d'un air plus frais par l'ouest dès vendredi soir a généré des orages parfois violents. Ces intempéries ont traversé le pays d'ouest en est ce week-end et provoqué encore ce lundi matin des averses orageuses dans le Nord-Est.

Les premiers orages ont éclaté vendredi 18 juillet après-midi dans les Landes avant de remonter vers la Normandie en cours de soirée. Dans la nuit de vendredi à samedi, il est tombé localement en 12 heures l'équivalent de 15 jours de pluie*. Des grêlons de 2 à 4 cm ont été observés sur la côte aquitaine.
Après une accalmie samedi en début d'après-midi, quelques cellules orageuses puissantes mais isolées se sont à nouveau développées du Limousin au Berry, ainsi qu'en Normandie. Dans la nuit de samedi à dimanche, de violents orages se sont déclenchés du Sud-Ouest à la Picardie en passant par la région parisienne. Ils ont parfois été accompagnés de violentes rafales de vent et de chutes de grêle comme en Dordogne où des grêlons de près de 5 cm de diamètre ont été observés. Des cumuls de pluies représentant l'équivalent d'un à deux mois de pluie "normale" ont également été mesurés sous les orages dans diverses régions.

Dimanche 20 juillet, l'activité orageuse s'est poursuivie. Près de 80 000 éclairs dont 18 905 impacts de foudre (éclairs ayant touché le sol) ont été enregistrés pour cette seule journée sur la France.
Le sud du pays a été plus particulièrement touché. Une violente cellule orageuse en forme d'arc a notamment traversé le Gard et l'extrême sud de l'Ardèche entre 14h et 15h30. A son passage, les rafales de vent ont probablement dépassé les 100km/h. La station météorologique la plus proche (Pujaut, Gard) a enregistré une rafale à 94 km/h. On a relevé jusqu'à 41 mm en une heure à Saint-Julien de Peyrolas (Gard), soit 33 jours de pluie "normale". Une analyse est actuellement en cours pour déterminer si une tornade était associée à cette cellule orageuse ou s'il s'agissait plutôt de coups de vents sous orage (micro-rafales ou fronts de rafales). Ces phénomènes localisés sont souvent appelés «mini-tornade» mais ce terme ne correspond pas à un phénomène météorologique bien défini. Les fronts de rafales sont des courants d'air descendant d'un nuage et s'étalant au sol, alors que les tornades sont des courants d'air ascendants et tourbillonnaires. Les fronts de rafale sous orage sont relativement fréquents et peuvent parfois causer des dégâts aussi importants qu'une tornade sur des surfaces de plusieurs kilomètres carrés.

* : normales sur la période 1981-2010
** : 1 mm = 1 L/m2


Carte de la densité des impacts de foudre en France pour la journée du dimanche 20 juillet 2014 © Météorage / Météo-France 
Carte de la densité des impacts de foudre en France pour la journée du dimanche 20 juillet 2014 © Météorage / Météo-France (cliquez sur la carte pour l'agrandir)

 Carte du cumul des précipitations en 24 heures (en mm) entre le dimanche 20 et le lundi 21 juillet 2014 à 6h UTC © Météo-France
Carte du cumul des précipitations en 24 heures (en mm) entre le dimanche 20 et le lundi 21 juillet 2014 à 6h UTC © Météo-France (cliquez sur la carte pour l'agrandir)

 

 

Actualité par Météo-France