Imprimer Envoyer á un ami

Tempête Ciara : vents violents et risque de submersions dimanche au nord du pays

07/02/2020

 Après une semaine plus calme, marquée par le retour d'un anticyclone qu'une puissante dorsale d'altitude a plaqué sur le pays, les hautes pressions vont progressivement abandonner le pays à un régime perturbé d'ouest très puissant. La tempête Ciara est attendue dimanche sur les îles Britanniques, mais aussi sur le Benelux et un tiers nord de la France. Cette forte tempête hivernale sera associée à des vents durablement forts ainsi que de très probables submersions côtières.

Rafales de vent prévues le dimanche 9 février en soirée sous la tempête Ciara 
Rafales de vent prévues le dimanche 9 février en soirée sous la tempête Ciara. © Météo-France.
Attention, toutes les régions du nord pourront être concernées toute la nuit de dimanche à lundi et encore lundi matin, notamment le massif des Vosges.

Impacts sur la France

La tempête Ciara impactera les régions au nord de la Loire dimanche, voire d'une large moitié nord dans la nuit de dimanche à lundi. Les départements bordant la Manche semblent particulièrement exposés aux vents tempétueux, avec des rafales côtières pouvant dépasser les 130 km/h, voire 140 km/h près du Pas-De-Calais ; idem sur le relief (notamment les Vosges et le Jura). Dans l'intérieur des terres, au nord de la Loire, les rafales devraient être généralement comprises entre 100 et 120 km/h au plus fort de l'épisode.

Éléments à noter :

  • Les sols sont parfois gorgés d'eau au nord de la Seine, cela peut favoriser davantage de chutes d'arbres à cause de sols très meubles.
  • La durée de l'épisode ; le vent soufflera souvent très fort pendant une douzaine d'heures, voire davantage, il ne s'agit pas juste de rafales temporaires.
  • Le long des littoraux : contexte de forts coefficients de marée lundi. Avec la surcote due à la tempête, des submersions de certaines portions du littoral sont à craindre.
  • En montagne : en haute altitude, très violentes rafales de vent dans les domaines skiables alpins lundi.

Et sur l'Europe ?

La tempête Ciara étendra son influence sur une grande partie de l'Europe du nord-ouest. À l'approche de la dépression Ciara, les vents tempêtueux vont brutalement aborder l'Irlande en toute fin de nuit de samedi à dimanche. Le vent soufflera fort sur l'île une grande partie de la journée avec des rafales allant jusqu'à 100-110 km/h, et plus sur le littoral exposé.
L'ensemble des îles Britanniques sera soumise à des vents violents la journée de dimanche, avec des rafales atteignant 100 km/h, et jusqu'à 130 km/h plus localement. Les vents les plus forts sont attendus en début d'après-midi sur l'Écosse, au passage de la dépression sur le nord du pays.
Le vent va se renforcer au fil de la journée de dimanche sur le nord de la France, le Benelux et l'Allemagne, pour souffler en tempête dans la soirée de dimanche et dans la nuit.
On devrait encore retrouver ces vents violents lundi matin entre le nord de la France, le sud de l'Allemagne et la Suisse.

Situation météo : le courant jet se réveille

Le jet stream, ou « courant jet », matérialise la limite entre l'air plus chaud et humide d'origine tropicale (en orange sur l'illustration ci-dessous) et l'air froid d'origine polaire (en violet sur l'illustration ci-dessous), avec des vents d'autant plus forts que le contraste thermique est marqué sur de courtes distances. On parle de gradient. En début d'animation (jeudi soir), on remarque en bas à gauche de l'image, vers le Texas, un apport d'air froid d'altitude qui vient pincer le jet, en augmentant le gradient thermique avec, parallèlement, une advection d'air tropical en provenance des Caraïbes (air à 18 °C vers 1 500 m d'altitude). Cet air subtropical, doux et humide, venant du sud, ainsi que l'air froid d'altitude qui afflue par le nord, sont tous deux transportés vers l'est-nord-est. Ils contribuent à faire naître un très puissant courant jet. À noter que l'air froid d'altitude issu du Texas est ensuite relayé par un apport d'air plus froid encore en provenance de la baie d'Hudson.
Ce courant jet longe d'abord la côte est des États-Unis vendredi, puis déboule à vive allure sur l'Atlantique en direction de l'Europe samedi. Dimanche, les îles Britanniques, puis le nord de la France se retrouvent juste sous ce courant d'altitude de vents très forts, avec parfois des vents approchant les 400 km/h vers 10 km d'altitude.

Animation du courant jet d'altitude entre jeudi 6 à 18h UTC et lundi 10 février 2020 à 18 h UTC, ce tube de vent fort vers 10 km d'altitude, avec les masses d'air (essentiellement la température à 850 hPa, couplées à l'altitude de l'isotherme zéro degré) 
Animation du courant jet d'altitude entre jeudi 6 à 18h UTC et lundi 10 février 2020 à 18 h UTC, ce tube de vent fort vers 10 km d'altitude, avec les masses d'air (essentiellement la température à 850 hPa, couplées à l'altitude de l'isotherme 0 °C). © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France.

Le courant jet va favoriser le très fort creusement de Ciara

Le courant jet est connu en tant que rail officiel des perturbations atlantiques. Il contribue également au renforcement des creux dépressionnaires, et donc au creusement de la dépression. Ainsi, le minimum de surface Ciara déjà bien creux samedi midi au milieu de l'Atlantique (vers 970 hPa) devrait perdre environ 25 hPa en 24 heures, tout en se retrouvant propulsé au nord de l'Écosse. La différence de pression entre le nord de l'Écosse (945 hPa) et le sud de la France (1 030 hPa), soit une différence de près 75 hPa sur moins de 2 000 km, induira des vents particulièrement violents sur les îles Britanniques dès samedi soir. Dans la journée de dimanche et la nuit suivante, c'est toute l'Europe du Nord-Ouest qui subira les vents tempétueux de Ciara.

Pression réduite au niveau de la mer, et vent moyen à 850 hPa (vers 1500 m d'altitude) prévus pour lundi 10 février 2020 à 0 h UTC. La plage en vert foncé située sur la moitié nord de la France caractérise des vents entre 110 et 140 km/h. Des pointes à plus de 150 km/h sont prévues. Cela caractérise une forte tempête hivernale 
Pression réduite au niveau de la mer et vent moyen à 850 hPa (vers 1 500 m d'altitude) prévus pour lundi 10 février 2020 à 0 h UTC. La plage en vert foncé située sur la moitié nord de la France caractérise des vents entre 110 et 140 km/h. Des pointes à plus de 150 km/h sont prévues. Cela caractérise une forte tempête hivernale. © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France.

 

Actualité par Météo-France