Imprimer Envoyer á un ami

Une semaine douce mais plus perturbée

06/01/2020

(Mise à jour le 7 janvier 2020 à 11h30)

Après les conditions anticycloniques qui ont prévalu la semaine passée, ces prochains jours s'annoncent un peu plus perturbés, toujours dans une grande douceur en lien avec un flux océanique d'ouest à sud-ouest s'organisant entre de puissantes dépressions sur le nord de l'Atlantique et des hautes pressions sur le sud de l'Europe.

Animation de la pression réduite au niveau de la mer et des rafales de vent prévues entre lundi 6 à 0 h UTC et mardi 7 décembre à 0 h UTC 
Animation de la pression réduite au niveau de la mer, des rafales de vent et des pluies (en bleu) prévues entre mardi 7 à 0 h UTC et dimanche 12 décembre à 12 h UTC - © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France

Mardi et mercredi souvent gris

Mardi, la perturbation arrivée la veille par la Bretagne, perdra en activité dans des champs de pression qui restent élevés. Elle sera toutefois responsable d'un ciel très nuageux à couvert sur les trois quarts du pays, avec quelques gouttes du Centre-Ouest au Nord-Est. À l'avant, des Pyrénées aux Alpes en passant par le pourtour méditerranéen, le ciel sera seulement voilé et restera lumineux. Mistral et tramontane souffleront assez fort dans leur domaine. Quelques petites averses seront possibles sur l'ouest de la Corse dans l'après-midi. Les températures seront douces avec des maximales souvent 1 à 4 °C au-dessus des moyennes de saison.

Mercredi, dans ce même contexte de hautes pressions relatives, une nouvelle perturbation sans grande activité donnera des pluies faibles sur la moitié nord. Le soleil, parfois voilé, sera plus vaillant sur une frange sud jusqu'aux Alpes. Le mercure progresse encore, accentuant la douceur: le mercure se situera souvent 3 à 6 °C au-dessus des normales.

Un coup de vent dans la nuit de jeudi à vendredi

Jeudi, une nouvelle perturbation plus active concernera un tiers nord-ouest du pays, se réactivant surtout en fin de journée, à l'approche d'une dépression atlantique secondaire, qui génèrera aussi un net renforcement du vent d'ouest à sud-ouest sur les côtes atlantiques en soirée et nuit suivante, avec des rafales pouvant approcher 80 à 100 km/h près du littoral. Dans le flux de sud-ouest à l'avant de la dépression, une grande douceur baignera l'ensemble de l'Hexagone en journée, avec des températures remarquablementélevées, souvent 4 à 7 degrés au-dessus des moyennes de saison (par exemple, on prévoit 14 degrés de maximale à Paris, où la moyenne de janvier est de 7 °C et le record mensuel de température maximale est de 16.1 °C).

Vendredi, sous et derrière l'axe de thalweg qui continuera sa progression vers l'est en traversant le pays, les précipitations devraient se bloquer sur les Pyrénées et dans une moindre mesure le Massif central, apportant de la neige au-dessus de 1000 mètres d'altitude. Entre le nord, l'est et le sud-est du pays quelques pluies ou averses éparses moins actives alterneront avec des trouées, tandis qu'on devrait retrouver de plus belles éclaircies par la Bretagne. Les températures seront en baisse mais encore au-dessus des normales.

Retour des hautes pressions samedi

On devrait retrouver des conditions anticycloniques samedi, dans un ciel partagé entre soleil et plaques de grisailles localement tenaces. Dimanche, une perturbation atténuée pourrait s'infiltrer par le Nord-Ouest mais le temps devrait rester sec et plus ou moins lumineux plus au sud. Malgré une baisse, les températures seront soit de saison soit encore un peu au-dessus des normales.

Actualité par Météo-France