Imprimer Envoyer á un ami

Climat : octobre 2019, doux et pluvieux en France

05/11/2019

Dans un flux souvent de sud, la douceur a prédominé durant la quasi-totalité du mois d'octobre. Les perturbations ont été fréquentes et assez actives sur la moitié nord du pays. En seconde partie de mois, plusieurs épisodes méditerranéens ont affecté les régions méridionales dont un particulièrement intense, du 19 au 24, avec des pluies diluviennes sur le Languedoc-Roussillon les 22 et 23.

Les températures sont restées supérieures aux normales la majeure partie du mois. Les 13 et 14, la France a connu un pic de douceur avec en moyenne 5 à 6 °C de plus que la normale. Les gelées ont été très rares tant en plaine qu'en altitude. Les températures minimales sont restées douces, en moyenne supérieures à la normale de 2 °C. Sur l'ensemble du mois et sur la France, la température moyenne de 15,1 °C a été supérieure à la normale de 1,6 °C. Ce mois d'octobre se classe parmi les 10 mois d'octobre les plus chauds depuis 1900, derrière octobre 2013 (+1,9 °C) et loin d'octobre 2006 (+2,6 °C) et d'octobre 2001 (+2,8 °C).

Les passages pluvieux ont été plus fréquents que la normale sur une grande moitié nord du pays ainsi que sur le sud de l‘Aquitaine. Ils ont été moins nombreux mais particulièrement intenses sur le pourtour méditerranéen. La pluviométrie, excédentaire sur la majeure partie de l'Hexagone, a été localement proche de la normale ou légèrement déficitaire comme en Vendée, dans le Gard et du Pays basque au Gers. Seule la Corse a présenté un net déficit, de plus de 50 % en Corse-du-Sud. Les cumuls ont atteint 1,5 à 2 fois la normale de la Basse-Normandie au nord des Pays de la Loire et à la Bretagne et 1,5 à 3 fois sur le Languedoc-Roussillon, les Cévennes et la région PACA. En moyenne sur le mois et sur le pays, la pluviométrie a été excédentaire de plus de 40 %. Ce mois d'octobre est parmi les 10 mois d'octobre les plus pluvieux depuis 1959, loin derrière octobre 1960 (+92 %).

L'ensoleillement a été déficitaire sur la majeure partie du pays. Seuls le piémont pyrénéen, un petit quart sud-est et la Corse ont bénéficié d'un ensoleillement proche de la normale. Le déficit, supérieur à 20 % du nord de l'Aquitaine aux frontières du Nord et du Nord-Est, a souvent dépassé 30 % sur un vaste quart nord-ouest du pays.

  

  

(Cliquez sur les cartes pour les agrandir)

*Moyenne de référence 1981-2010.
**Moyenne de référence 19
91-2010.

Actualité par Météo-France