Imprimer Envoyer á un ami

Tornades en France : un phénomène rare mais pas exceptionnel

16/10/2019

Des orages localement violents ont touché le pays lundi 14 et mardi 15 octobre. À leur passage, une tornade probable (en cours d'expertise) a été observée à Pont-de-Crau, en périphérie de la ville d'Arles, au passage d'une ligne de grains le mardi matin, causant de nombreux dégâts. Un phénomène venteux a également fait des dégâts à Cavaillon dans le Vaucluse... Dans le Centre, à Chartres, un phénomène appelé "gustnado" désigant une tornade sous un front de rafales a été observée. Qu'est-ce qu'une tornade ? Est-ce fréquent en France ? 

 

Qu'est-ce qu'une tornade ?

Une tornade est un tourbillon de vents violents se développant sous la base d'un cumulonimbus (nuage d'orage) et se prolongeant jusqu'à la surface terrestre. 
  
Il s'agit d'un phénomène assez bref et très localisé. En France, leur diamètre varie de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres, pour un parcours de quelques kilomètres et une durée de vie dépassant rarement 15 minutes.
Les fortes tornades sont produites par les orages. Les plus violentes et les plus dévastatrices sont générées au sein des supercellules. Il s'agit de cellules orageuses très violentes, plus vastes et durables que les cellules orageuses « classiques ». Ces orages se forment dans des conditions très instables, c'est-à-dire lorsque la température décroit rapidement avec l'altitude, et en présence d'une importante variation du vent avec l'altitude (phénomène appelé cisaillement de vent). Elles partent de la base des nuages et atteignent ou non le sol. 
 

Un phénomène rare mais pas exceptionnel en France

Les États-Unis concentrent près de 75 % des tornades mondiales observées, cependant les tornades se produisent aussi dans d'autres régions du monde. En France, quelques dizaines de tornades sont observées chaque année, un phénomène rare, mais pas exceptionnel. Certains départements, comme ceux du pourtour méditerranéen, sont plus touchés que d'autres. Cette année, le 9 août, une tornade avait été observée à la frontière luxembourgeoise
L'intensité des tornade est classée selon l'échelle Fujita améliorée, en fonction des dégâts causés, de EF0 à EF5. Parmi les tornades les plus intenses observées en France, on peut citer la tornade d'Hautmont (Nord) du 3 août 2008 (EF4) ou celle qui s'est abattue sur la commune de Leviers (Doubs) le 2 juin 1982  (EF4). Par le passé, deux tornades d'intensité EF5 ont été recensées en France à Palluel (Pas-de-Calais) le 24 juin 1967 et à Montville (Seine-Maritime) le 19 août 1845.

Un phénomène de petite taille

On ne prévoit pas une tornade, un phénomène qui mesure de quelques dizaines à une centaine de mètres. Cependant on peut prévoir des situations propices à leur développement en anticipant un risque d'orages violents. Du fait de leur petite taille et de leur durée de vie très limitée, elles échappent la plupart du temps aux réseaux d'observation.
 

 

Actualité par Météo-France