Imprimer Envoyer á un ami

De la neige jusqu’en plaine par isothermie

05/04/2019

Ces mercredi 3 et jeudi 4 avril, au passage d'une perturbation active, la neige s'est invitée à basse altitude dans le Centre-Est, jusqu'en plaine et dans les fonds de vallées. Par effet d'isothermie, à la faveur des précipitations durables et d'un vent faible, la limite pluie-neige s'est localement progressivement abaissée sous 500 mètres d'altitude. Des chutes de neige ont même pu être observées dès 200 à 300 mètres, dans les plaines de l'Ain notamment.
On a ainsi relevé 2 cm dans  l'agglomération grenobloise (220 m), 5 cm à l'aérodrome d'Annecy-Meythet (458 m), 14 cm à Cessy (Ain, 507 m), 1 cm à l'aéroport de Bâle-Mulhouse (263 m).
Plus en hauteur, sur le massif du Jura, il est tombé 19 cm de neige à Pontarlier (Doubs, 831m).

Qu'est-ce que le phénomène d'isothermie ?

En météorologie, on parle d'isothermie lorsque dans certaines conditions, les précipitations refroidissent elles-mêmes l'atmosphère, en fondant ou en s'évaporant. Christelle Robert, ingénieur prévisionniste à Météo-France nous explique, dans la vidéo suivante, le phénomène et ses conséquences, notamment sur la neige.

 

Illustration à la station météo de Bâle-Mulhouse


La chute du mercure par isothermie est visible sur les données de la station de Bâle-Mulhouse.
Les précipitations sont pratiquement continues depuis la mi-journée du 3 avril. Ces précipitations durables refroidissent l'atmosphère et font progressivement baisser l'iso-0°.
Le 4 avril, de 3 h 30 TU à 5 h 30 TU, la température s'abaisse de 2,9 °C à 0,4 °C. La neige commence alors à tenir au sol dans la tranche horaire allant de 6 h TU à 7 h TU, heure à laquelle on relève 1 cm.
 

Illustration du phénomène d'isothermie avec les mesures de température et précipitations (figure du haut), et neige au sol (figure du bas) à la station météo de Bâle-Mulhouse, du 3 à 00 h 00 TU au 4 avril 2019 à 12 h 00 TU. © Météo-France.
 

Neige attendue sur le Massif central

Une nouvelle perturbation gagne le pays par l'ouest ce vendredi 5 avril. Dès la tombée de la nuit, les précipitations vont concerner le Massif central. La neige pourrait tomber à basse altitude, dès 800 mètres en moyenne sur le sud du massif, mais localement plus bas par effet d'isothermie.
 

Épisodes neigeux d'avril dans le passé

Observer de la neige jusqu'en plaine en avril peut sembler exceptionnel mais ne l'est pas tant que ça. De tels événements peuvent même se produire en mai.
Par le passé, on peut notamment mentionner l'épisode du 16 et 17 avril 2005, avec une forte isothermie générant des quantités encore plus exceptionnelles de neige dans le Centre-Est (24 cm à l'aéroport St-Geoirs (384 m), 20 cm à Romans-sur-Isère (160 m).
Le 15 avril 1999, on mesurait 14 cm à Grenoble et 5 cm à Chambéry.
Plus loin dans le passé, le 2 avril 1952, il était tombé 23 cm à Mulhouse et 16 cm à Besançon.

 

Actualité par Météo-France