Imprimer Envoyer á un ami

Un début avril plus froid et humide

01/04/2019

La douceur a nettement prédominé sur la France depuis le mois de février, puis encore en ce mois de mars et s'y attardait encore ce 1er avril, avec des conditions souvent bien ensoleillées, sèches et des après-midis très douces. Trop douces même ! L'écart à la moyenne 1981-2010 des températures maximales sur la période du 14 février au 31 mars est en effet de +3,5°C à l'échelle nationale, ce qui constitue un record sur cette période !.

Cet épisode de temps sec et remarquablement doux touchera à sa fin à partir de mardi ou mercredi, avec l'arrivée assez brutale de conditions plus froides et humides, temporairement neigeuses jusqu'à très basse altitude, rappelant le bon vieux dicton à notre bon souvenir : « en avril ne te découvre pas d'un fil ».

Animation du modèle Arpège du dimanche 31 mars à 20 UTC au vendredi 5 avril 2019 à
02 UTC. © Météo-France.
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)

Giboulées, neige à basse altitude et enfin un peu de pluie dans le Sud-Est

Une dépression venue de l'Atlantique Nord, plongera en direction de l'Europe de l'Ouest à partir de mardi et surtout mercredi, accompagnée d'air froid d'altitude (temporairement de l'ordre de -35 à -37 °C vers 5 000m d'altitude à la verticale des îles Britanniques et du nord-ouest de la France mercredi matin).

Conséquence : une perturbation pluvieuse (et neigeuse en montagne) traversera le pays du nord-ouest vers le sud-est entre mardi et mercredi, suivie d'un très net rafraîchissement dans un ciel de traîne instable avec des averses à caractère de giboulées.

Retour de la neige à basse altitude et en bonnes quantités en montagne

Entre mercredi et jeudi, la limite pluie-neige pourra s'abaisser vers 500 à 800 mètres d'altitude sur la plupart des massifs, plutôt 900 à 1 200 m entre les Alpes du Sud et la Corse. Par ailleurs, sous les giboulées qui seront fréquentes entre mercredi et jeudi, un peu de neige n'est pas complètement exclue à plus basse altitude, voire jusqu'en plaine très ponctuellement.
 

Cumuls de neige en 48 heures du modèle Arpège pour le jeudi 4 avril à 20 UTC.
© Météo-France.
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)

 

Sur les Alpes françaises, des quantités de neige de l'ordre de 20 à 40 cm, localement 50 cm, sont probables en moyenne montagne sur l'ensemble de l'épisode. Chez nos voisins suisses ou italiens, les cumuls de neige en montagne pourraient même dépasser localement 1 mètre !

Températures en nette baisse

Si la journée de mardi sera encore relativement douce avec des températures au-dessus des moyennes de saison sur la plupart des régions (sauf l'extrême Nord-Ouest où le rafraîchissement s'amorcera déjà), c'est surtout à partir de mercredi que la chute du mercure sera sensible : les journées les plus fraîches de cet épisode seront mercredi 3 et jeudi 4 avril, avec des maximales souvent comprises entre 8 et 12 degrés sur une large moitié nord, 10 à 14 plus au sud, et très localement plus de 15 degrés entre Languedoc et Corse. Ces valeurs se situent environ 3 à 5 degrés sous les moyennes d'un début avril et contrastent surtout par rapport à la grande douceur du 1er avril : on perdra une dizaine, voire douzaine de degrés, en 48 heures entre lundi et mercredi. Des gelées seront aussi à attendre au petit matin, surtout jeudi et vendredi matin sur une large moitié nord.

Pour la fin de semaine, une légère remontée du mercure est prévue avant de retrouver des maximales plus proches des moyennes de saison en début de semaine prochaine.

Des pluies bienvenues, notamment sur le quart sud-est

Au cours des prochains jours, pratiquement toute la France observera, à un moment ou un autre, des passages pluvieux ou des averses quasi généralisés, les quantités attendues étant plus importantes entre les Pyrénées, l'ouest du Massif central, le Centre-Est, les Alpes et l'ouest de la Corse.

Cumuls de précipitations en 3 jours du modèle Arpège du marid 2 avril au jeudi 4 avril inclus.
© Météo-France.
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)


Alors que le déficit pluviométrique atteint 70 à 90 % sur le premier trimestre de l'année sur certaines zones du pourtour méditerranéen (depuis le 1er janvier, on relève seulement 14,6 mm de précipitations à Béziers, 15,1 mm à Marseille ou 19,4 mm à Perpignan) avec des sols superficiels très secs suite à cette longue période sèche, ensoleillée et douce, quelques pluies bienvenues sont attendues sur le Sud-Est entre mardi soir, mercredi, voire encore localement jeudi. Après une accalmie, vendredi, de nouvelles pluies devraient arroser ces régions entre samedi et dimanche.

A Nice, alors qu'il n'a pas plu depuis le 3 février inclus, de la pluie est enfin attendue pour ce 3 avril, soit 2 mois après les dernières précipitations significatives, mettant fin à une série de jours secs remarquablement longue d'au moins 58, voire 59 jours sans pluie !
Ainsi, d'ici dimanche, certaines villes du pourtour méditerranéen pourraient observer presque autant de pluie en 3 à 6 jours que pendant les 2 à 3 premiers mois de l'année.

Actualité par Météo-France