Imprimer Envoyer á un ami

Le cyclone Joaninha s'approche de l'île Rodrigues

25/03/2019

Le 13e phénomène cyclonique de la saison 2018-2019 dans le sud de l'océan Indien, Joaninha, se trouve actuellement au nord-ouest de Rodrigues et va circuler demain mardi 26 mars au plus près de l'île.
C'est le deuxième cyclone à frapper directement cette saison ce territoire mauritien de 40 000 habitants, situé à quelques kilomètres à l'est de l'île Maurice.


Image du satellite Meteosat-8 le 25 mars 2019 à 8 h UTC : le centre du cyclone Joaninha est situé au nord-nord-ouest de l'île Rodrigues et ses rafales les plus fortes près du centre sont de l'ordre de 160 km/h. © Météo-France.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

Alerte cyclonique à Rodrigues



À 12 h UTC (16 h locales, 13 h à Paris), la pression au centre de Joaninha est estimée à 965 hPa, et les vents moyens maximaux à 150 km/h, avec des rafales à 205 km/h (équivalent au haut de la catégorie 2 de l'échelle Saffir-Simpson, ce qui correspond à un cyclone intense dans la terminologie consacrée dans le domaine).

Le cyclone est prévu de passer au plus près de l'île Rodrigues (nord-est immédiat) en fin de nuit prochaine et début de matinée de mardi, après s'être légèrement intensifié (probable passage en catégorie 3 (ou cyclone tropical intense dans le domaine) : vents moyens maximaux de 165 km/h et des rafales à plus de 200 km/h.

Il est attendu de très intenses précipitations, une surcote de 0,5 à 1 m, associée à des vagues de 7 à 10 m.

En ce qui concerne les vents, ils dépendront fortement de la trajectoire exacte du cyclone, mais il devrait au moins dépasser les 160 km/h en rafales.

Des rafales entre 130 et 145 km/h ont déjà été observées ce soir (heure locale) sur le relief et les côtes exposées.



Trajectoire et intensité observées et prévues par Météo-France, responsable de la veille cyclonique dans le sud-ouest de l'océan Indien. © Météo-France.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

Après Géléna, Joaninha


Joaninha est le quatrième phénomène cyclonique à circuler à proximité de l'île, et le deuxième à la frapper directement. En effet, le samedi 9 février dernier, le cyclone Géléna a circulé au sud-ouest de l'île, qui a été durement touchée.
Un mois et demi après, c'est donc une nouvelle alerte cyclonique qui s'impose sur un territoire encore fragilisé par les dégâts causés par Géléna (il avait notamment détruit 90 % du réseau électrique).

Dans l'histoire récente, le plus violent cyclone à avoir circulé au plus près du territoire est Bella, le 31 janvier 1991 (pression alors en son centre de 948 hPa, et des vents moyens maximaux jusqu'à 205km/h). On peut également citer Kalunde le 12 mars 2003 (955 hPa).

Actualité par Météo-France