Imprimer Envoyer á un ami

Grisailles et brouillards matinaux

12/02/2019

Au lever du jour, à la faveur de conditions anticycloniques et d'un vent calme, de nombreux brouillards étaient présents, depuis les Landes jusqu'à la Lorraine. À 7h, on relevait des visibilités réduites en de nombreuses stations :

  • 100m à Villacoublay, Montauban, Agen, Bordeaux, Brive, Rodez, Guéret ou Ambérieu-en-Bugey.
  • 200m à Saint-Dizier, Luxeuil, Tavaux ou Romorantin.
  • 300m à Charleville-Mézières, Roissy ou Cazaux.
  • 500m à Dijon, Chateauroux, ou Toulouse.

Ces bancs de brouillard, doublés de grisailles souvent compactes ont pu perdurer entre Massif central et frontières allemandes. Ils se sont cantonnés aux cuvettes et vallées du Sud-Ouest, laissant les plateaux baignés de soleil.

Évolution des grisailles sur la France métropolitaine entre 8 h et 12 h mardi 12 février 2019
Évolution des grisailles sur la France métropolitaine entre 8 h et 12 h mardi 12 février 2019, visibilités observées inférieures à 1000m © Météo-France
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)

 

Une situation météorologique favorable aux brouillards

Ces grisailles et brouillards sont des phénomènes de rayonnement. Ils se sont formés suite au refroidissement des plus basses couches de l'atmosphère, jusqu'à la saturation et la formation de gouttelettes d'eau. Ce refroidissement nocturne est plus efficace par situation calme, anticyclonique avec un brassage très limité des premiers mètres de l'atmosphère. Si le vent est trop fort, ce brassage empêche la formation d'un brouillard dense ; ce sont plutôt des brumes et des stratus qui se forment. Au contraire, lorsque le vent est faible, il y a très peu de turbulences et l'humidité et le froid restent piégés au sol, produisant du brouillard. Ainsi, on retrouvera les brouillards de rayonnement préférentiellement dans les creux et vallées et bien sûr à proximité de sources d'humidité. On retrouvait d'ailleurs ce matin les « coins à brouillard » classiques que sont la vallée de la Garonne, les vallées et la confluence de la Loire et de l'Allier, le val de Saône et les plaines du nord-Isère.
 

 


Si les conditions générales favorisant l'établissement des grisailles et des brouillards sont bien connues, il est en revanche plus difficile de prévoir leur localisation précise, leur densité, et l'heure de dissipation. Des prévisions rendues très délicates du fait de la très faible épaisseur sur laquelle se déroulent les processus, et d'une très forte sensibilité aux paramètres de température et d'humidité dans cette épaisseur.

Exemples d'estimation des nuages bas par différents modèles opérationnels à Météo-France mardi 12 janvier 2019 à 7h (soit des prévisions à 6h d'échéance).
Exemples d'estimation des nuages bas par différents modèles opérationnels à Météo-France (Arpege / CEP / Arôme couplé Arpège / Arôme couplé CEP) mardi 12 janvier 2019 à 7h (soit des prévisions à 6h d'échéance) © Météo-France
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

Une fin de semaine anticyclonique… et souvent bien ensoleillée !

On restera ces prochains jours en conditions anticycloniques avec un centre de hautes pressions qui se décalera progressivement vers l'Europe centrale. Les vents de basses couches s'orienteront généralement au sud-est, ce qui aura pour effet d'assécher quelque peu la masse d'air. De plus, avec un vent calme, les brouillards devraient dominer lors des prochains levers du jour… pour se dissiper et laisser rapidement place à de belles périodes ensoleillées !

Actualité par Météo-France