Imprimer Envoyer á un ami

... Héléna a fait monter la température sur l'Europe de l'Est

04/02/2019

Analyse du modèle ARPEGE (champ de pression sol et température de la masse d'air) le dimanche 3 février 2019 à 0 h UTC. On voit l'air froid descendre sur la France et la péninsule ibérique (en bleu) et l'ai chaud remonter sur l'est du continent (en jaune) 
Analyse du modèle ARPEGE (champ de pression sol et température de la masse d'air) le dimanche 3 février 2019 à 0 h UTC. On voit l'air froid descendre sur la France et la péninsule ibérique (en bleu) et l'ai chaud remonter sur l'est du continent (en jaune) - © Météo-France
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

Une certaine douceur sur l'est du continent

Les vents tournant autour d'une dépression dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, de l'air doux a été aspiré du sud du continent vers l'Europe centrale puis plus à l'est. Au cours du week-end, des valeurs maximales remarquables (records quotidiens battus) ont été observées en Slovaquie (14,6 °C à Podhorod le dimanche 3 février) ou en Hongrie (18,1 °C à Fönyed le samedi 2 février). Les 20 °C ont même localement été dépassés comme en Serbie (20,3 °C à Kraljevo) et surtout en Albanie (23,9 °C à Tirana ce dimanche 3 février, soit 11 degrés de plus que la normale* climatologique). Cette douceur s'est même propagée jusqu'à la Russie occidentale dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 février : à Moscou où la température n'est pas descendue en dessous de 1 °C (10 degrés de plus que la normale*), la nuit y était plus douce qu'à Biarritz (-1 °C) !

* : moyenne climatologique calculée sur la période 1981-2010

Actualité par Météo-France