Imprimer Envoyer á un ami

Décembre 2018 : beaucoup de douceur

03/01/2019

(Bilan climatique définitif au 3 janvier 2019)

Les températures sont restées très douces une grande partie du mois de décembre, notamment du 2 au 7, puis du 21 au 24 où elles ont été en moyenne 4 à 6 °C au-dessus des valeurs saisonnières. En moyenne sur la France et sur le mois, la température de 7,7 °C a été supérieure à la normale* de 2,1 °C.
Les passages perturbés, assez fréquents sur la moitié nord du pays jusqu'au 23, ont ensuite laissé place à un temps sec. Les précipitations ont été excédentaires de 10 à 40 % du sud de la Bretagne au Limousin ainsi que de la côte normande au Grand-Est, à la Bourgogne - Franche-Comté et au nord des Alpes. En revanche, le déficit a dépassé 30 % le long des Pyrénées ainsi que sur le pourtour méditerranéen, le sud du Massif central et la Corse, voire localement 80 %. En moyenne sur la France, la pluviométrie a été conforme à la normale*.
L'ensoleillement a été très contrasté. Le soleil a été assez peu présent excepté sur les régions méditerranéennes. Le déficit** a dépassé 20 %, de la Bretagne au Sud-Ouest, le long des frontières du Nord-Est et en Bourgogne - Franche-Comté. Il a atteint 70 % à Brest (Finistère) avec seulement 19 heures de soleil sur l'ensemble du mois, valeur record pour cette station. En revanche, l'excédent a souvent dépassé 20 % sur le Sud-Est et l'est de la Corse et on a enregistré jusqu'à 160 heures de soleil à Perpignan (Pyrénées-Orientales).


(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)
 

 
(Cliquer sur les cartes pour les agrandir)
 

Faits marquants du mois de décembre 2018

Déficit marqué de l'enneigement dans les Pyrénées
 
L'enneigement est très faible sur l'ensemble des Pyrénées à toutes altitudes. Il ne débute que vers 1 900 à 2 000 mètres d'altitude dans les versants nord et seulement près des plus hauts sommets en versants sud. L'épaisseur de neige en versant nord est de 5 à 20 cm vers 2 000 m et de 30 à 50 cm vers 2 500 m. Avec ce faible enneigement, les zones particulièrement ensoleillées, ventées ou caillouteuses, émergent encore de la neige et la montagne a ainsi du mal à prendre un caractère encore bien hivernal.
Cet enneigement est très déficitaire pour la saison. L'absence de neige à 1 500 m n'est pas rare début janvier, comme observé récemment en 2017 ou 2016. Le manque de neige en altitude est en revanche plus remarquable, ainsi la valeur de 42 cm mesurée à la station Nivôse de Lac d'Ardiden (Haute-Bigorre, altitude 2 445 m) est la plus faible depuis 1996, précédent record de 48 cm en janvier 2016.


(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Fort coup de vent dans le Sud-Est le 9 décembre 2018

Dans la journée du 9 décembre, en altitude, le flux d'ouest à nord-ouest s'est renforcé sur la France et le vent a soufflé assez fort à fort sur l'ensemble de l'Hexagone, en particulier à l'Est et au Nord. Cette accélération du flux rapide a généré des vents forts sur le quart sud-est, surtout en montagne, avec des rafales dépassant 130 km/h sur le sud du Massif central et les Alpes-Maritimes :

  • 154 km/h au mont Aigoual (30), 1 567 m d'altitude ;
  • 147 km/h au Cap Béar (66) ;
  • 143 km/h aux Plans (34).

Durant cet épisode violent, le vent est même devenu tempétueux sur la Corse, placée en vigilance rouge pour les vents forts, et les rafales ont atteint :

  • 186 km/h au Cap Corse (2B) ;
  • 176 km/h à l'Île Rousse (2B) ;
  • 173 km/h à la Chiappa ;
  • 136 km/h à Solenzara.

(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

 

* Moyenne de référence 1981-2010.
** Moyenne de référence 1991-2010.
 

Actualité par Météo-France