Imprimer Envoyer á un ami

Un début janvier assez sec et plutôt froid

03/01/2019

Contrairement à la même époque l'année dernière, ce début janvier sera marqué par des conditions souvent anticycloniques, sèches donc, avec un froid sans excès. En montagne, contrairement à l'année dernière, l'enneigement est souvent déficitaire voire inexistant.

Une première semaine de janvier sous hautes pressions

Depuis bientôt presque deux semaines, les hautes pressions se maintiennent, voire se renforcent, sur le pays. Depuis hier les baromètres affichent des valeurs supérieures à 1040 hPa sur le nord du pays, avec un anticyclone centré sur les îles britanniques. Très peu d'évolution est attendue jusqu'au 7 janvier inclus, avec un temps souvent sec, ensoleillé et parfois venteux dans le sud, et plus gris au nord.

Cette situation météorologique contraste drôlement avec l'année dernière, alors qu'à la même époque, les conditions avaient été beaucoup plus agitées, très douces et pluvieuses. Le 1er janvier 2018, la France était touchée par la tempête Carmen. Plus généralement, l'année dernière, c'est l'ensemble du mois de janvier qui avait été exceptionnellement doux, pluvieux avec beaucoup de neige en altitude sur les massifs.

Un peu de froid au programme

Températures maximales observées et prévues pour la station de Toulouse-Blagnac du 12 décembre 2018 au 18 janvier 2019
Figure 1 - évolution des températures maximales observées et prévues à Toulouse Blagnac - 
© Météo-France.
(Cliquer sur le graphique pour l'agrandir)

Ce jeudi 3 janvier, Biarritz a enregistré sa première gelée de l'hiver avec -1,1 °C, soit 6 degrés sous les normales de saison. Cette première gelée intervient assez tardivement puisqu'en moyenne, la première gelée est observée vers le 2 décembre. Corte, dans le centre de la Corse, a par ailleurs enregistré sa vingt-deuxième gelée, et première forte gelée de l'hiver avec -5,9 °C. Ces valeurs plutôt anecdotiques signent sans le savoir l'arrivée depuis hier d'une masse d'air beaucoup plus fraîche et sèche propice aux gelées là où le ciel était bien dégagé. Dans le Sud-Ouest par exemple, les minimales ce matin se situaient 5 degrés en moyenne sous les normales de saison. Ce temps froid dure d'ailleurs depuis fin décembre dans le Sud-Ouest, qui est en train de vivre sa séquence fraîche la plus durable depuis longtemps (voir le cas de Toulouse la figure 1).

Ce temps modérément froid va se poursuivre, avec des températures en général 2 à 4 degrés sous les normales et de fréquentes gelées, jusqu'au 7 janvier au moins.

En montagne, régime sec

Enneigement naturel sur les Alpes vers 1500 m le 1er janvier 2018     Enneigement naturel sur les Alpes vers 1500 m le 1er janvier 2019

Enneigement naturel sur les Pyrénées vers 1500 m le 1er janvier 2018     Enneigement naturel sur les Pyrénées vers 1500 m le 1er janvier 2019
Figure 2 : Caractérisation de l'enneigement naturel sur les Alpes et les Pyrénées vers 1500 m d'altitude au 1er janvier 2018 (à gauche) et au 1er janvier 2019 (à droite) - 
© Météo-France
(Cliquer sur chaque carte pour les agrandir)

En montagne, l'enneigement naturel est souvent déficitaire aux altitudes sous 2000 m, sauf sur les massifs alpins près de la frontière italienne. Cela contraste beaucoup avec début janvier 2018 qui avait connu un enneigement souvent excellent. À noter qu'au-dessus de 2000 m, la Haute-Maurienne est le seul massif à bénéficier cette année d'un enneigement très excédentaire, grâce à des retours d'est en fin d'automne.

Quant aux massifs d'altitude plus modeste, l'enneigement est très faible à inexistant (Massif central).

Mardi et mercredi prochain, la neige devrait cependant faire son retour sur la façade est du pays, avec de la neige à très basse altitude. Les quantités restent à préciser.

Actualité par Météo-France