Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 26 décembre 2018

27/12/2018

Un temps nettement plus doux qu'auparavant s'est installé sur l'ensemble de la France à partir du début des vacances de Noël. Il s'est accompagné de pluie jusqu'à haute altitude dans les massifs de moyenne montagne, ainsi que dans les deux-tiers nord des Alpes, et simplement de soleil ailleurs. En conséquence, l'enneigement s'est le plus souvent dégradé au cours des sept derniers jours.
Ainsi, la neige n'est plus au rendez-vous dans les massifs de moyenne montagne : Vosges, Jura et Massif central.
Dans les Pyrénées et en Corse, elle fait simplement de la figuration, l'enneigement présentant un net déficit à toutes les altitudes.
Ce sont les Alpes qui s'en tirent actuellement le mieux, surtout dans les deux-tiers nord, où les épaisseurs de neige sont déjà abondantes au-dessus de 1800 m environ. À l'inverse, l'enneigement est faible aux altitudes moyennes, en dessous de 1400 m environ, et inexistant en dessous de 1000 à 1300 m, voire plus haut, selon le massif et l'exposition. D'autre part, la pluie tombée jusqu'à haute altitude, puis le soleil et les températures très douces en journée ont rendu la neige souvent dure ou au contraire molle dans les versants bien ensoleillés.
 

Point enneigement par massif montagneux

Alpes du Nord

Si la perturbation qui a traversé les Alpes au milieu de la semaine dernière a encore un peu accru le manteau neigeux, la suivante durant le week-end précédant Noël l'a en revanche amoindri, plus ou moins nettement selon l'altitude, du fait de la pluie qui est remontée jusqu'à 2400 ou 2500 m. Et les températures, devenues douces depuis, ont accentué cette évolution.  En conséquence, si l'enneigement en altitude (au-dessus de 1800 m environ) est peu affecté et reste abondant, celui aux altitudes moins élevées en a pâti, devenant faible en dessous de 1500 m environ.
L'enneigement débute désormais en versant nord vers 1100 m d'altitude en Haute-Savoie, 900/1000 m en Savoie, entre 1200 et 1400 m en Isère. En versant sud, ces limites sont le plus souvent environ 200 m plus élevées.
À 1500 m d'altitude, on trouve, en versant nord, le plus généralement entre 25 et 40 cm de neige, un petit peu moins dans le sud de l'Isère ; en versant sud, les valeurs sont plus faibles, souvent 15 à 20 cm, mais 0 à 10 cm en Isère.
À 2000 m, les épaisseurs de neige en versant nord restent assez importantes : le plus généralement entre 70 et 90 cm ; en versant sud, il faut compter 20 à 30 cm de moins qu'en versant nord.
À 2500 m, le manteau neigeux reste substantiel : en versant nord, son épaisseur se situe autour de 2 m dans le massif du Mont-Blanc et celui de la Haute-Tarentaise, ainsi que dans les hauts massifs de l'Isère ; ailleurs, elle est comprise entre 1,20 m et 1,60 m. En versant sud, elle est voisine de 1,50 m dans les massifs les mieux enneigés, 1 m dans les autres.


Ce duo de photos du massif de Belledonne (Isère), prises à 9 jours d'intervalle, illustre le recul de l'enneigement qui s'est produit dans un grand nombre de massifs montagneux entre le 17 décembre 2018 (photo du haut) et le 26 (photo du bas). © Météo-France, Daniel Goetz
 

Alpes du Sud

Les Alpes du Sud ont également été touchées par la pluie, mais celle-ci est tombée en quantités moindres que dans les Alpes du Nord, épargnant même les massifs des Alpes-Maritimes ; de plus elle est remontée moins haut, jusqu'à 2000 ou 2200 m d'altitude selon le massif. Elle a donc peu affecté le manteau neigeux, dont l'épaisseur est toujours confortable en altitude, surtout dans les massifs proches de l'Isère et de la Savoie au-dessus de 1900 m environ, tandis qu'elle reste tout à fait correcte pour un début de saison aux altitudes moyennes.
L'enneigement continu débute en versant nord le plus souvent vers 1000 m, mais vers 1300 m dans les massifs des Alpes-Maritimes. En versant sud, il débute généralement entre 1500 et 1600 m, mais un peu plus bas, vers 1300 m, dans les massifs du Thabor et du Pelvoux et au contraire un peu plus haut, à 1700 ou 1800 m, dans ceux des Alpes-Maritimes.
À 1500 m d'altitude, l'épaisseur de neige en versant nord est comprise entre 25 et 40 cm dans la moitié nord des Alpes du Sud, entre 15 et 20 cm dans la moitié au sud.
À 2000 m en versant nord, l'épaisseur de neige au sol est de 70 à 90 cm dans les massifs proches de l'Isère et de la Savoie, voisine de 50 cm dans les autres. En versant sud, elle est environ moitié moindre.
À 2500 m, les épaisseurs sont importantes : en versant nord, 1,10 m à 1,40 m dans les massifs proches de l'Isère et de la Savoie, 80 cm à 1 m ailleurs ; en versant sud, respectivement 80 cm à 1,10 m et 60 à 80 cm.

 

Corse

L'enneigement dans les montagnes corses est actuellement très modeste jusqu'à 2000 m d'altitude : des épisodes de pluie jusqu'à haute altitude ont d'abord contrarié sa constitution, puis la douceur depuis presque une semaine l'ont entamé.
Il débute vers 1500 m en versant nord, 1600 m en versant sud.
Jusqu'à 2000 m, et même un peu plus haut, le manteau neigeux reste très peu épais. À cette altitude, on ne trouve en effet pas plus de 20 cm en versant nord et 15 cm en versant sud, aussi bien dans le massif du Cinto-Rotondo que celui du Renoso-Incudine.
Plus haut, les épaisseurs de neige augmentent progressivement, pour atteindre à 2500 m dans le massif du Cinto-Rotondo 55 cm en versant nord, 45 cm en versant sud.
 

Pyrénées

L'enneigement est très maigre en ce début d'hiver dans tous les massifs, à toutes les altitudes. Il débute, dans les versants nord, entre 1600 et 1800 m d'altitude, dans les versants sud entre 1900 et 2100 m, et même 2300 m dans les massifs des Pyrénées-Orientales. Aux altitudes où la neige est présente, les épaisseurs de neige, déjà maigres la semaine dernière, ont, depuis, encore un peu diminué, à cause de la persistance d'un temps toujours sec et de plus très doux depuis maintenant pratiquement une semaine.
Les hauteurs de neige se situent très en dessous des moyennes. En versant nord, elles ne dépassent pas 5 cm à 1800 m, 15 à 25 cm à 2000 m, moins à l'extrémité est de la chaîne, 30 à 60 cm à 2500 m. Avec ce faible enneigement, les zones particulièrement ensoleillées, ventées ou caillouteuses, émergent encore de la neige et la montagne a ainsi du mal à prendre un caractère encore bien hivernal.
 

Vosges, Jura et Massif central

Dans les Vosges, la pluie durant le week-end précédant Noël et la douceur ont eu raison du peu de neige qu'il y avait jusque-là. Il n'y a donc plus de neige dans le massif, hormis quelques plaques résiduelles dans les pentes nord des plus hauts sommets.
Dans le Jura, l'enneigement a également beaucoup souffert de la pluie et de la douceur des températures. Il ne reste actuellement un peu de neige que dans les versants ombragés au-dessus de 1200 ou 1300 m.
Dans le Massif central, l'enneigement naturel est quasi inexistant. Dans le massif du Sancy, on trouve des zones un peu enneigées, mais de manière pas bien continue, au-dessus de 1600 m environ dans les versants peu ensoleillés. Dans les monts du Cantal, il ne reste quelques petites plaques de neige isolées dans les versants nord.

 
Le manteau neigeux en montagne peut évoluer rapidement en fonction des conditions météorologiques.
 
Cette évolution peut être suivie sur notre site Internet, rubrique « Montagne », ainsi que sur les applications mobiles de Météo-France (dont l'application Météo Ski).

 

 

Actualité par Météo-France