Imprimer Envoyer á un ami

1e décade de décembre douce

11/12/2018

La première décade de décembre a été marquée par une grande douceur sur le pays, portée par un flux océanique perturbé. Avec une température moyenne de 10,7 °C (+4,5 °C par rapport à la moyenne de référence 1981-2010), elle se hisse ainsi au 3e rang des premières décades de décembre les plus douces depuis l'après-guerre, derrière celles de décembre 1953 (11,2 °C, +5,0 °C par rapport à la normale) et 2000 (11,1 °C, +4,8 °C par rapport à la normale). 

Anomalies de température moyenne à 2 mètres issues des réanalyses du modèle américain GFS

Anomalies de température moyenne à 2 mètres issues des réanalyses du modèle américain GFS
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

 

Des records mensuels battus

Dans cette masse d'air remarquablement douce, quelques records mensuels de température quotidienne ont été battus. Le 2 décembre, la douceur nocturne a été record à Vire (Calvados) et Quintenic (Côtes d'Armor). Le lendemain, des records de température minimale élevée sont battus à Valenciennes et Lille. Le 4 décembre, cette série de records se poursuit cette fois dans le sud du pays.
Le 5 décembre, la masse d'air est exceptionnellement douce à proximité de la péninsule ibérique. Un record mensuel de température quotidienne maximale élevée est battu à Istres où on relève 20,5 °C (contre les 20,3 °C du 24/12/1983).
 
Records de température quotidienne minimale élevée battus ou égalés durant la première décade de décembre 2018
 

Vers une année 2018 la plus chaude sur la France

Avec la douceur de ces derniers mois, l'année 2018 pourrait bien détrôner 2014 et devenir l'année la plus chaude sur la France depuis le début du 20e siècle. En 2014, l'indicateur de température moyenne calculé sur 30 stations de référence a atteint 13,8 °C, soit +1,2 °C par rapport aux normales 1981-2010. Pour l'instant en 2018, l'anomalie positive atteint 1,4 °C. Même avec une anomalie froide de l'ordre de 1,5 °C en moyenne sur les derniers jours de l'année, 2018 prendrait la première place des années les plus chaudes.

 

Actualité par Météo-France