Imprimer Envoyer á un ami

Peut-il encore faire très froid avec le changement climatique ?

04/12/2017

Alors que la planète se réchauffe et que les années « chaudes » se succèdent à l'échelle de la planète entière ou plus localement en France et en Europe, des épisodes de froid intenses peuvent-ils encore se produire dans les régions du globe qui en connaissaient jusqu'ici ? 
 
Oui. Des épisodes de froid extrême peuvent bel et bien se produire dans un contexte de réchauffement climatique avéré. Ils sont en revanche statistiquement moins fréquents et moins intenses.
Lorsqu'on parle d'évolution du climat et donc de réchauffement climatique, on envisage des périodes temporelles longues (plusieurs décennies, un siècle …). Ainsi, les normales climatiques, utilisées pour caractériser le climat moyen, sont par exemple des valeurs moyennées sur 30 ans. Raisonner sur une telle durée permet de lisser les valeurs extrêmes de températures (anomalies chaudes ou froides) survenant sur de courtes durées. Il est possible alors de dégager des valeurs moyennes caractéristiques de la période étudiée et des tendances de fond d'évolution du climat. Même si la température moyenne augmente à la surface de notre planète depuis le début de l'ère industrielle, la variabilité des phénomènes atmosphériques reste importante sur des périodes de l'ordre de quelques jours, mois ou même d'une année à l'autre. Les épisodes de froid extrêmes restent possibles donc mais sont moins fréquents. 

Des vagues de froid plus rares ...

En France, on constate ainsi que les vagues de froid se raréfient depuis 1947. A l'échelle nationale, elles ont été moins nombreuses et moins sévères au cours des 35 dernières années que sur la période antérieure. Ainsi les quatre vagues de froid les plus longues et les plus sévères (février 1956, janvier 1963, janvier 1985 et janvier 1987) ont été observées il y a plus de 30 ans

… mais toujours possibles

Dans notre climat de début du XXIe siècle, ce type d'événements reste possible comme en témoigne l'épisode de février 2012. D'ici la fin du siècle, de nouvelles vagues de froid ne sont donc pas à exclure. Les épisodes de froid intense ne vont pas disparaître mais seront simplement plus rares et moins prononcés avec le changement climatique. Ainsi, observer une vague de froid sévère au cours des hivers à venir ne remet en rien en cause le diagnostic à long terme porté sur l'évolution de notre climat.
 
 

Actualité par Météo-France