Imprimer Envoyer á un ami

L'été joue les prolongations

14/09/2018

Le temps ce week-end s'annonce calme et largement ensoleillé. Les températures vont grimper dimanche pour repasser partout au-dessus des normales. Avec l'apport d'air doux lié au passage de l'ex-ouragan Hélène sur le Proche-Atlantique, les températures vont encore monter la semaine prochaine et rester à un niveau élevé pour la saison. Un pic de chaleur est attendu entre lundi 18 et mardi 19 septembre selon les régions.

Température à 850 hPa et pression au niveau de la mer simulées par le modèle européen, du vendredi 14 septembre à 12h00 UTC au mercredi 19 septembre à 12h00 UTC, par pas de 6h.
Température à 850 hPa et pression au niveau de la mer simulées par le modèle européen, du vendredi 14 septembre à 12h00 UTC au mercredi 19 septembre à 12h00 UTC, par pas de 6h. 
 

Week-end ensoleillé avec un mercure en hausse

Samedi, le soleil sera largement dominant sur le pays, avec toutefois des nuages du nord de la Bretagne jusqu'aux frontières belges, ainsi que sur les Pyrénées et la Côte d'Azur, soumise à des entrées maritimes. Les températures seront proches des valeurs de saison dans la moitié nord et  excédentaires dans la moitié sud. 
 
Dimanche, le soleil s'imposera sur une grande partie du pays, mais le ciel se voilera sur le Nord-Ouest, en marge d'une perturbation sur les Îles Britanniques. Les nuages bourgeonneront sur le relief des Pyrénées, des Alpes et de la Corse, pouvant aller jusqu'à l'averse. 
Les maximales seront souvent 4 à 5 °C au-dessus des valeurs de saison dans la moitié nord, 2 à 3 °C dans le Sud-Est, et 5 à 8 °C du Sud-Ouest au Centre-Est, où la barre des 30 °C devrait souvent être atteinte ou dépassée. 
 

Semaine prochaine estivale

À l'avant de l'ex-ouragan Hélène qui prend la direction de l'Irlande, une masse d'air chaud va gagner le pays dès lundi par le sud. On attend lundi et mardi des maximales souvent comprises entre 26 et 31 °C sur la moitié nord, un peu plus fraîches, entre 22 et 25 °C le long de la Manche.
Sur la moitié sud, la barre des 30 °C sera également atteinte, avec des maximales comprises entre 27 à 32 °C selon les régions.
 
Avec ce sursaut estival et dans la prolongation d'un été particulièrement chaud, des records de série annuelle de jours de chaleur (températures maximales supérieures à 25 °C) vont s'améliorer ou devenir caduques. Ainsi, à Paris-Montsouris, le précédent record de 1947, avec 87 jours sur l'année où les maximales ont atteint ou dépassé 25 °C, va tomber ces jours-ci puisqu'on comptabilise déjà 86 jours de chaleur depuis le début de l'année 2018.
 

Actualité par Météo-France