Imprimer Envoyer á un ami

Été 2018 : plus de soleil en Côte-d’Or que sur la Côte d’Azur

20/08/2018

Depuis le début de l'été calendaire (21 juin), les conditions météorologiques plutôt anticycloniques sur le nord de la France ont favorisé l'ensoleillement qui dépasse les moyennes climatologiques sur les trois quarts nord du pays.
 
Si au cours du premier mois (du 21 juin au 20 juillet), les régions proches de la Manche ont tiré leur épingle du jeu, le mois suivant a été plus favorable aux régions de l'Est et du Centre. Globalement sur les deux premiers mois, c'est donc une frange centrale du territoire métropolitain qui a souvent connu un ensoleillement record même si les plages de la Manche gardent une position favorable, malgré les trois premières semaines d'août plus en demi-teinte. Les régions les plus au sud ont connu des conditions moins favorables par rapport à la climatologie, liées soit à la succession de vagues orageuses, soit à des infiltrations de nuages maritimes comme près des Pyrénées. Ainsi, l'ensoleillement à Dijon depuis le 21 juin avec 666 heures ou encore celui de La Rochelle (669 heures) dépasse celui de Nice (658 heures) !
 
Carte d'ensoleillement en heures du 21 juin au 19 août 2018 en France métropolitaine
Carte de durée d'ensoleillement en heures sur la France du 21 juin au 19 août 2018 - © Météo-France.
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

Beaucoup de soleil dans l'Est et le Centre

De nombreuses villes, de la frontière allemande à la Bourgogne, au Berry, au Bourbonnais et à la Charente, mais aussi localement sur la Côte d'Opale, ont battu un record de fort ensoleillement sur les deux premiers mois de l'été calendaire (du 21 juin au 19 août) avec des excédents par rapport à la moyenne* pouvant dépasser 40 %. Dans ces villes, sur les 60 derniers jours, le soleil a brillé en moyenne 10 à 11 heures par jour. 
 
Ville Ensoleillement record
du 21 juin au 19 août 2018 
(en heures)
Précédent record
(année)
Strasbourg 609 586 (1971)
Colmar 632 583 (2003)
Reims  635 587 (1995)
Troyes 653 607 (1976)
Langres 637 571 (1976)
Nevers  673 610 (1976)
Vichy  651 628 (1952)
Bourges  659 595 (1976)
Mâcon 672 640 (1952)
Cognac 644 601 (1962)
Le Touquet 624 610 (1976)
 
* durée moyenne d'ensoleillement calculée sur la période 1991-2010
 
 
 
 

Actualité par Météo-France