Imprimer Envoyer á un ami

Saison cyclonique 2017 : l’OMM fait le bilan pour l’Atlantique

26/04/2018

Image satellite du 07 septembre 2017 à 13h30 UTC - les ouragans Katia et José encadrent IrmaLe Comité des ouragans de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) s'est réuni du 9 au 13 avril en Martinique pour dresser le bilan de la saison cyclonique 2017 dans l'Atlantique, qui s'est révélée particulièrement dévastatrice. Il s'est aussi coordonné et préparé au niveau régional pour assurer la protection des personnes et des biens pendant la prochaine saison.


Harvey, Irma et Maria, les plus dévastateurs

Trois ouragans particulièrement destructeurs se sont succédé à un rythme rapide dans l'Atlantique Nord à la fin du mois d'août et en septembre.

Harvey, qui a touché terre en tant qu'ouragan de catégorie 4, est resté quatre jours au-dessus ou à proximité des côtes du Texas à la fin du mois d'août, donnant lieu à des précipitations record (plus de 1 500 mm) dans le sud-est du Texas et provoquant des inondations catastrophiques dans plusieurs grandes villes, dont Houston.

Irma a gardé une intensité de catégorie 5 pendant 60 heures au début du mois de septembre, semant la destruction dans de nombreuses îles des Caraïbes. L'île de Barbuda a été presque entièrement détruite, et des dégâts très importants ont été infligés à Saint-Martin, à Anguilla, à Saint‑Kitts‑et‑Nevis, aux îles Turques et Caïques, aux îles Vierges et à la partie sud des Bahamas. Il a suivi une trajectoire longeant la côte nord de Cuba et a été le premier ouragan de catégorie 5 à toucher terre à Cuba depuis 1932, y faisant de gros dégâts. Cet ouragan a ensuite touché terre dans le sud-ouest de la Floride avec une intensité de catégorie 4, provoquant l'évacuation d'environ 6 millions d'habitants et causant de graves inondations.

Maria s'est transformée rapidement en ouragan 24 heures après avoir atteint le stade de la tempête tropicale, puis a gagné en intensité pour devenir un ouragan de catégorie 5. Cet ouragan s'est abattu sur la Dominique le 19 septembre, avec la plus forte intensité jamais enregistrée, occasionnant des dégâts très importants. Il était encore de catégorie 4 lorsqu'il a atteint Porto-Rico; il s'agissait d'ailleurs de la plus forte tempête à s'abattre sur l'île depuis 1928, et de loin la plus destructrice.

Deux autres ouragans importants ont marqué la saison 2017 dans l'Atlantique, tous deux au mois d'octobre, à savoir Nate, qui a provoqué de graves inondations en Amérique centrale (particulièrement au Costa Rica et au Nicaragua), et Ophelia, qui est devenu l'ouragan le plus à l'est jamais observé à atteindre une telle intensité (catégorie 3), avant de traverser l'Irlande pendant sa phase de transition extratropicale en y faisant des dommages considérables.

Bilan de la saison cyclonique

Pour la première fois depuis le début des relevés, trois ouragans de la catégorie 4 (Harvey, Irma et Maria) ont atteint les côtes des États-Unis, et les ouragans Irma et Maria ont touché terre à six reprises dans le bassin des Caraïbes alors qu'ils étaient encore classés en catégorie 5.

Selon un rapport du Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) de l'OMM à Miami, qui relève du Centre national des ouragans des États-Unis, sur les 17 tempêtes tropicales ayant reçu un nom qui se sont formées en 2017, 10 se sont transformées en ouragans et 6 sont devenues des ouragans majeurs (catégorie 3 ou supérieure sur l'échelle Saffir-Simpson). En comparaison, les moyennes pour la période 1981-2010 sont de 12 tempêtes tropicales, 6 ouragans et 3 ouragans majeurs.

Conséquence sur la liste des noms

Les noms Harvey, Irma, Maria et Nate ont ainsi été retirés de la liste de noms utilisés par rotation. Ils seront remplacés par Harold, Idalia, Margot et Nigel.

L'OMM tient à jour des listes de noms utilisés par rotation, qui sont propres à chacun des bassins cycloniques. Dans l'Atlantique et le nord-est du Pacifique, les noms masculins et féminins alternent par ordre alphabétique, et les listes sont utilisées tous les six ans. Si un ouragan est particulièrement meurtrier ou dévastateur, son nom est retiré de la liste et remplacé par un autre. Les quatre nouveaux noms seront utilisés pour la saison 2023.

La saison 2005, pendant laquelle des ouragans particulièrement dévastateurs ont sévi, détient le record du nombre de noms supprimés : Dennis, Katrina, Rita, Stan et Wilma avaient ainsi été rayés de la liste.

Actualité par Météo-France