Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 18 avril 2018

19/04/2018

L'enneigement est toujours remarquablement abondant dans tous les grands massifs et des conditions printanières s'établissent progressivement en montagne depuis le début de cette semaine à la faveur de conditions anticycloniques quasi estivales. 
Pendant la première quinzaine du mois d'avril, un temps souvent nuageux et encore assez frais ainsi que de nouvelles chutes de neige, abondantes surtout sur les Pyrénées et les Alpes du Sud, ont maintenu des conditions hivernales et nettement limité la fonte de la neige ; celle-ci est maintenant bien amorcée, y compris dans les versants ensoleillés de haute montagne.
 
En avril, des dépôts de sable saharien se sont produits, notamment le 4, sur l'ensemble des Pyrénées et une grande partie des Alpes. Ce sable, masqué temporairement par les dernières chutes de neige, réapparaît progressivement en surface. Il change l'aspect visuel de la surface et contribue à accélérer la fonte en cours.
 
Col du Lautaret : à gauche, le 13 avril le dépôt de sable est masqué par de la neige fraîche ; à droite, le 17 avril, il réapparaît en surface.
 
 
Illustration de la fonte printanière de la neige dans le massif de la Chartreuse : graphique de gauche, en versant sud raide à 1700 m d'altitude (nivôse de Saint-Hilaire) ; graphique de droite, sur le plat à 1325 m d'altitude, avec encore presque 1 m d'épaisseur de neige au sol (nivôse du col de Porte). © Météo-France

Point enneigement par massif montagneux

Alpes du Nord

L'enneigement est encore très bon dès 1500 m d'altitude, et très excédentaire par rapport aux normales de la saison. Depuis la chute de neige importante du 4 avril sur l'ensemble des Alpes du Nord, des conditions plus printanières, voire estivales depuis le 17, ont rendu la fonte du manteau neigeux plus efficace, même si elle s'est à nouveau ralentie avec la dernière chute de neige des 10 et 11, surtout dans les massifs de l'Isère et en Savoie près de la frontière italienne. 
Depuis début avril, les limites d'enneigement sont remontées de 200 à 400 mètres, mais elles restent basses pour la saison : la neige est présente dès 1200 à 1400 m en versant nord et 1400 à 1700 m en versant sud. L'effet de la fonte est plus marquée sur les épaisseurs de neige avec une diminution très nette en tous versants en dessous de 1800 m et plus haut dans les pentes les mieux ensoleillées.
 
Comme c'était le cas durant tout l'hiver, les épaisseurs de neige augmentent toujours très fortement avec l'altitude :
à 1500 m, dans toute la partie nord-ouest des Alpes du Nord, partie la mieux enneigée, l'enneigement reste excellent, avec entre 1,40 m et 1,80 m de neige en versant nord et 10 cm en versant sud. Dans le reste des Alpes du Nord, il y a encore entre 50 cm et 1 m de neige en nord, tandis que les pentes sud sont déneigées.
À 2000 m, l'épaisseur du manteau neigeux est encore remarquable, entre 1,90 m et 3 m en versant nord, entre 1,10 m et 2,10 m en versant sud.
À 2500 m, les quantités de neige qui se sont accumulées depuis l'automne sont toujours impressionnantes et n'ont que peu évolué : plus de 4 m en versant nord et près de 3 m en versant sud dans toute la partie nord-ouest des Alpes du Nord ; de 3 à 4 m en versant nord et entre 2 et 3 m en versant sud dans les autres massifs.
La Plagne (1970 m, en Vanoise) le 18 avril 2018, encore plus de 2 m d'épaisseur de neige au sol. © Météo-France

Alpes du Sud

L'enneigement est encore remarquablement élevé dans tous les massifs. Les chutes de neige récentes, plus abondantes que dans les Alpes du Nord, ont nettement limité la fonte du manteau neigeux amorcée début avril.
Les limites d'enneigement sont également remontées de 100 à 400 mètres, sauf dans les massifs les plus au sud, où elles sont restées inchangées ; elles se situent entre 1300 et 1600 m en versant nord, entre 1400 et 1700 m en versant sud. Les épaisseurs de neige n'ont en revanche que peu diminué, de 10 à 20 centimètres en deux semaines, elles ont même légèrement augmenté dans les massifs les plus au sud au-dessus de 2000 m.
À 1500 m, les sols sont nus en tous versants en Ubaye et dans l'Embrunais. Ailleurs, les pentes sud sont également déneigées, tandis qu'il reste dans les versants nord entre 10 et 30 cm de neige, selon le massif.
À 2000 m en versant nord, l'épaisseur de neige se situe le plus souvent autour de 2 m, un peu moins dans l'Ubaye, l'Embrunais et le Queyras ; en versant sud, elle varie entre 70 cm et 1,50 m selon le massif.
À 2500 m, les épaisseurs sont encore plus importantes, 2,30 m à 3,10 m en versant nord, 1,60 m à 2,50 m en versant sud.
Évolution de l'enneigement à Serre-Chevalier (1905 m, Pelvoux). © Météo-France 

Corse

L'enneigement est encore bon pour la saison mais le manteau neigeux s'est humidifié en profondeur et la fonte printanière est établie.
Les limites d'enneigement sont remontées vers 1700 m en versant nord, 1750 m en versant sud.
Il n'y a plus de neige à 1500 m, puis l'épaisseur de neige augmente rapidement avec l'altitude, atteignant encore 1,30 m à 1,50 m à 2000 m.
À 2500 m, dans le massif du Cinto-Rotondo, l'épaisseur du manteau neigeux s'élève à 2,60 m en versant nord, 2,40 m en versant sud. À la station automatique de la Maniccia (Cinto-Rotondo, 2360 m), la hauteur totale de neige mesurée ce 17 avril est de 2,85 m.
 

Pyrénées

Après les dernières chutes de neige du 16 avril, des conditions anticycloniques se sont installées, amenant un changement de temps radical dans les Pyrénées, avec des températures estivales depuis le 17. Les quantités de neige sont encore très importantes dans toute la chaîne pyrénéenne et la forte hausse des températures provoque une humidification du manteau neigeux jusqu'à des altitudes élevées, ainsi qu'un début de fonte, surtout en dessous de 2000 m d'altitude. Par ailleurs, l'activité avalancheuse reste marquée et les avalanches de neige humide sont assez nombreuses en milieu de journée.
Malgré tout, l'enneigement est encore très excédentaire pour la saison. L'enneigement continu débute entre 1500 et 1600 m d'altitude dans les versants nord et entre 1600 et 1900 m dans les versants sud. 
Les épaisseurs de neige augmentent rapidement avec l'altitude. Ainsi, les hauteurs mesurées atteignent 2,70 m au Soum Couy dans les Pyrénées-Atlantiques à 2150 m d'altitude, 3,30 m au lac d'Ardiden à 2450 m dans les Hautes-Pyrénées, 3 m au port d'Aula en Ariège à 2140 m et 1,80 m au Canigou à 2150 m dans les Pyrénées-Orientales. Ces hauteurs de neige commencent à décroître mais elles se situent encore à environ un mètre au-dessus des valeurs moyennes pour la saison.
Graphique des données de la station automatique nivôse des Aiguillettes (2120 m, Haute-Bigorre). © Météo-France
 
À Piau (1860 m, Haute-Bigorre), 2,60 m de neige le 14 avril. © Météo-France
 

Vosges, Jura et Massif central

La neige a fondu dans la quasi-totalité des pentes de ces massifs, il n'en reste qu'un peu vers les plus hauts sommets.
 
Le manteau neigeux en montagne peut évoluer rapidement en fonction des conditions météorologiques.
 
Cette évolution ainsi que les risques d'avalanche associés peuvent être suivis sur notre site Internet, rubrique « Montagne », ainsi que sur les applications mobiles de Météo-France (dont l'application Météo Ski).

 

 

Actualité par Météo-France