Imprimer Envoyer á un ami

Calme et douceur avant un temps agité

29/01/2018

Des courants océaniques anticycloniques entretiennent la douceur sous les grisailles au nord et dans l'ouest, avec des précipitations éparses et peu significatives en ce début de semaine. Mercredi 31, un changement de temps s'opérera avec l'arrivée d'une perturbation et un net rafraîchissement.
 

Pas de changement sous la grisaille lundi et mardi  

La configuration météorologique qui s'est mise en place ces derniers jours va perdurer d'ici mercredi matin. Les nuages bas vont rester très présents dans toute la moitié Nord, mais également dans le Sud-Ouest, épargnant seulement le piémont pyrénéen et le sud-ouest du Massif central. Dans le Sud-Est, si la Côte d'Azur et les littoraux corses resteront parfois sous les nuages marins, on bénéficiera généralement d'un franc soleil.
 
Les températures nocturnes seront stationnaires par rapport aux jours précédents. Les nuits seront très douces dans le Nord et le Sud-Ouest (5 à 10 °C sous les nuages) et plus fraîches dans le Sud-Est,  avec localement quelques faibles gelées en montagne et dans les plaines provençales.
 
En journée, les températures connaîtront une belle évolution sous le soleil méditerranéen avec 11 à 15 °C près de la Grande Bleue (15 à 17 °C en plaine languedocienne), mais stagneront en général ailleurs atteignant 8 à 12 °C.
 
Animation du temps de la semaine sur la France métropolitaine
Températures à 700 hPa, précipitations en 12 heures et géopotentiels du lundi 29 janvier à 12h UTC au samedi 3 février à 12h UTC - © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France.
Cliquer sur l'animation pour l'agrandir
 

Mercredi 31 janvier : agité et plus frais

On assistera à un changement de situation avec l'arrivée d'une perturbation active, qui occasionnera des pluies significatives, particulièrement sur le Nord-Est, où les cumuls les plus importants sont attendus. Une fois la pluie passée, le vent tournera alors au nord-ouest dans une masse d'air fraîche et instable, porteuse de giboulées. Au fil des heures, les limites pluie-neige baisseront et on retrouvera de la neige sous averses sur l'ensemble des massifs continentaux dès 500 à 700m (mais encore 1000m pour le sud des Alpes). On surveillera même le risque de neige à basse altitude dans le Nord-Est avec des flocons qui pourraient blanchir les premières hauteurs.
 
Au matin, il fera encore bien doux, avec des températures stationnaires par rapport à la veille et des gelées sur le piémont pyrénéen et l'arrière-pays provençal. Elles baisseront en revanche nettement l'après-midi, avec un retour brutal à des niveaux de saison sur une grande moitié nord-ouest : il ne fera plus que 6 à 8 °C dans l'après-midi de la Manche à la Loire, soit plus frais qu'au petit matin !
 

Fin de semaine perturbée

Le front actif devrait toujours circuler jeudi 1er février cette fois sur les régions du Sud : peu d'activité en général mais plus de nuages, rafraîchissement et poursuite des chutes de neige en montagne, (jusqu'à 20 à 40cm de neige en moyenne montagne sur les Alpes entre mercredi soir et jeudi soir). Au nord, dans une masse d'air polaire maritime, les giboulées pourraient donner quelques neiges à basse altitude sur le Nord-Est. Cette instabilité devrait s'atténuer vendredi 2 avant un probable week-end agité : passage pluvieux dans la douceur avant des averses.
 

Quel impact sur la décrue en cours ?

Les précipitations de mercredi et jeudi, puis celles probables du week-end prochain, devraient être significatives sur le Nord-Est, alimentant les bassins en amont de la Saône et de la Seine, avec pour effet probable un ralentissement de la décrue. Autre facteur aggravant côté Seine : les coefficients de marée importants qui pourraient perturber l'écoulement des eaux fluviales en mer.
 
 
 

Actualité par Météo-France