Imprimer Envoyer á un ami

Une fin septembre plus douce

21/09/2017

(Mise à jour le 22/09/2017)
 
Hasard du calendrier, la partie « estivale » du mois de septembre (l'automne calendaire commence le 22 septembre) a été marquée par la fraîcheur alors que la période « automnale » du même mois voit le retour d'une douceur agréable et plutôt ensoleillée.
En effet, les 21 premiers jours du mois ont été marqués par une fraîcheur assez constante sur l'ensemble des régions, combinée à un déficit d'ensoleillement et un excédent de pluie (sauf sur le pourtour méditerranéen) qui ont rendu cette fraîcheur encore plus sensible. Sur les
20 premiers jours du mois, l'anomalie de température moyenne atteint 1,8 degrés par rapport aux normales* à l'échelle nationale. Quelques records mensuels de fraîcheur nocturne ont même été battus comme à Brest avec 3,3 °C le 18 septembre, battant un record vieux de
45 ans, ou encore ce jeudi 21 septembre au petit matin avec 3,8 °C à Saint-Jean-du-Gard (précédent record  : 4,0 °C le 24 septembre 1996).
 
Indicateur quotidien de température moyenne sur la France métropolitaine, du 1er au
21 septembre 2017. © Météo-France
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

Un petit passage nuageux, mais également beaucoup de soleil ce vendredi

Ce matin, les températures minimales étaient encore parfois bien fraîches avec 5 °C à Troyes, Strasbourg et Reims, 6 °C à Dijon et Grenoble, soit des valeurs 4 degrés sous les normales saisonnières. 
Une perturbation traverse le pays vendredi ; elle est essentiellement nuageuse, active seulement dans sa partie sud avec de la pluie, voire de l'orage près des Pyrénées. Ce front assez étroit coupe la France en deux, avec beaucoup de soleil au nord-ouest, d'une part, et dans l'est, d'autre part. Les températures maximales s'approcheront des valeurs de saison avec 18 à 22 °C au nord et 20 à 25 °C au sud de la Loire, avec 25 °C atteints entre Perpignan, Nîmes et Montélimar. 
 
Animation du modèle ARPEGE de vendredi 22 à 6 h UTC à lundi 25 septembre 2017 à
6 h UTC : température à 850 hpa (vers 1 500 mètres d'altitude, en plages de couleur), pression atmosphérique réduite au niveau de la mer (en isolignes), masses nuageuses associées. © Météo-France
Cliquez sur l'animation pour l'agrandir
 

Le soleil domine ce week-end

La perturbation de samedi apportera encore quelques passages nuageux de moins en moins compacts, de la Bourgogne à la frontière allemande samedi, et des nuages bourgeonnant près de la Méditerranée pouvant localement générer une averse entre les Alpes et les rivages de la Grande Bleue, parfois accompagnée d'un coup de tonnerre en montagne. Ailleurs, soit sur une grande moitié nord, ouest et sud-ouest, le soleil l'emportera. 
 
Dimanche 24 verra également le soleil s'imposer ou composer avec des nuages assez inoffensifs comme sur les régions allant de l'Alsace à l'Auvergne-Rhônes-Alpes et la Méditerranée (la Corse pourra encore essuyer quelques averses, averses très sporadiques possibles également sur les Alpes). Le temps se dégradera toutefois en Bretagne, avec l'arrivée de quelques pluies sous un ciel couvert.
 
Une fois les fraîcheurs matinales dissipées, les températures atteindront au cours de ces deux journées des niveaux supérieurs aux normales*, dépassant souvent les 20 °C l'après-midi et même les 25 °C dans le Sud-Ouest (allant jusqu'à 28 °C samedi et même 29 °C dimanche). Il est prévu 21 °C à Paris samedi et 24 °C dimanche, conditions idéales pour profiter de la « Fête des Jardins » dans tous les espaces verts de la région parisienne, comme au parc Montsouris pour la visite de la station météorologique historique de Paris.
 
*Normales calculées sur la période 1981-2010.
 

Actualité par Météo-France