Imprimer Envoyer á un ami

Un nouveau satellite européen dédié à l’observation de la Terre

04/04/2014

Le satellite européen Sentinel-1A a été lancé avec succès le 3 avril 2014 depuis le Centre spatial guyanais de Kourou à 21 h 02 GMT, par une fusée russe Soyouz.       

Sentinel1

Sentinel-1 © ESA/ATG medialab

 

Évoluant sur une orbite héliosynchrone à près de 700 km d'altitude, ce satellite défilant de 2,3 tonnes assurera une surveillance radar de la Terre par tout type de temps, de jour comme de nuit.

Sentinel-1A observera la Terre en ondes radio à 5,4 GHz, une gamme de fréquence qui permet de pénétrer la couche nuageuse ou le couvert forestier pour atteindre le sol. Ses données permettront notamment de suivre l'évolution de la couverture de glace de l'océan Arctique, de surveiller les pollutions marines et d'étudier l'évolution des sols à la surface de notre planète. Sentinel-1A contribuera aussi aux activités de reconnaissance et de soutien opérationnel en cas de catastrophes naturelles (glissements de terrain, tremblements de terre, inondations …).

Un second satellite, Sentinel-1B, jumeau du premier, viendra compléter la constellation Sentinel-1 à l'horizon 2015. Une fois en orbite, ces deux satellites permettront de cartographier la totalité de la planète en 6 jours.

Suivront quatre autres missions spatiales Sentinel, qui permettront de mesurer le niveau de la mer, de surveiller la qualité de l'air et l'évolution de la couche d'ozone et de collecter des données météorologiques et climatiques. Cette flotte sera progressivement déployée dans les années à venir par l'ESA, l'Agence spatiale européenne, et EUMETSAT, l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques, dans le cadre du programme européen Copernicus. Les missions Sentinel constituent le volet spatial de ce programme, qui vise à doter l'Europe d'une capacité opérationnelle et autonome d'observation de la Terre.

 

 

Actualité par Météo-France