Imprimer Envoyer á un ami

Tempête sur le continent nord-américain

27/03/2014

Une tempête au développement explosif, connue en Amérique du Nord sous le nom de  « Nor'easter », a frappé l'est du continent nord-américain mardi 25 et mercredi 26 mars.

Les « Nor'easters » sont des dépressions longeant la côte est du continent, depuis le nord de New-York jusqu'au Canada, suffisamment creuses pour donner des conditions tempétueuses. Ils tirent leur force de la confrontation de masses d'air polaire bien froid en provenance du nord-est du Canada, avec de l'air océanique beaucoup plus doux, adouci encore par la présence du Gulf Stream, ce qui peut engendrer des fronts puissants.

Image du satellite GOES13, le 26/03/2014 à 18h UTC  © Météo-France

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Particularité de la tempête qui vient de toucher les zones situées de l'est de la Nouvelle-Angleterre jusqu'à Terre-Neuve  : la dépression s'est creusée extrêmement rapidement. On parle de « bombe météorologique ». On a ainsi relevé une chute de pression exceptionnelle de 55 hPa en 18 heures seulement à la station de Beaven Island, en Nouvelle-Ecosse (de 1024 à 969 hPa).

Evolution de la température (en bleu les masses d'air froid, en jaune les masses d'air doux) et de la pression entre le 25 et le 27 mars 2014 - modèle ARPEGE du 25 mars 2014, 12 UTC © Météo-France

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Le cœur de la dépression pourrait avoir atteint 955 hPa, ce qui en ferait la dépression la plus creuse de l'hiver 2013-2014 sur cette zone. Les conditions de blizzard (neige balayée par le vent avec visibilité inférieure à 200 m)  ont bien souvent été atteintes sur les régions proches du littoral, avec une visibilité nulle relevée, par exemple, à Moncton, dans le Nouveau-Brunswick, entre 17 h et 20 h locales mercredi.

Les vents ont atteint jusqu'à 186 km/h en pointe (134 km/h en moyenne) à Wreckhouse, à Terre-Neuve hier en soirée. De fortes chutes de neige se sont produites : on a relevé 41 cm à Moncton et 53 cm à Charlottetown (épisode neigeux record pour un mois de mars).

À Saint-Pierre-et-Miquelon, la pression a chuté de 1022 hPa hier à 12 h locales, à 972,5 hPa ce jeudi matin à 7 h locales. Le vent avait forci mercredi 26 en fin d'après-midi  pour atteindre une pointe à 151 km/h vers 17 h. Aujourd'hui, à 12 h (midi) locales, soit 16 h en métropole, il faisait -1°C à Saint Pierre, avec un vent d'ouest soufflant en rafales à 91 km/h et une pression de 980 hPa.

 

 

Actualité par Météo-France