Imprimer Envoyer á un ami

Pacifique Sud : défilé cyclonique

12/05/2017

Si la saison cyclonique 2016/2017 (qui s'étend chaque année du 1er novembre au 30 avril) a connu un démarrage tardif dans Pacifique Sud, elle s'est largement intensifiée depuis un peu plus d'un mois. Le cyclone DEBBIE a touché le nord-est de l'Australie au début du mois d'avril. Puis COOK a traversé la Nouvelle-Calédonie de part en part le lundi 10 avril. Un second cyclone intense DONNA  a frappé la Nouvelle-Calédonie entre le 8 et 9 mai et enfin la dépression tropicale forte ELLA concerne actuellement Futuna. 

Wallis et Futuna : sous la menace de Ella

La dépression tropicale forte ELLA évolue depuis jeudi 11 mai dans les environs de Wallis et Futuna. Elle maintiendra des conditions météorologiques très perturbées sur l'archipel pendant le week-end, notamment à Futuna avec des vents puissants, des fortes pluies orageuses et une mer démontée avec des creux de 5 à 7 mètres.
ELLA a  déjà apporté 250 mm en 2 jours et 167 mm de pluie en 24 heures à Hihifo (Wallis) le 11 mai. Il s'agit du record de précipitations en 24 heures pour un mois de mai, battant les 155 mm recueillis le 12 mai 1976.
Pour suivre l'évolution de la situation, consulter notre site.
 
Tempête tropicale ELLA - Image du satellite HIMAWARI8 le 11 mai 2017 à 4 h UTCT
Tempête tropicale ELLA. Image du satellite HIMAWARI8, le 11/05/2017 à 04h00 UTC. © Météo-France 
 

La Nouvelle-Calédonie frappée deux fois à un mois d'intervalle  

Au début de la journée du 7 avril, un phénomène tropical a pris naissance au nord-est des îles Banks de l'archipel du Vanuatu. Le phénomène s'est développé et s'est rapidement renforcé. Nommé COOK, il s'est déplacé vers le sud en s'intensifiant. Atteignant le stade de cyclone tropical de classe 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson, le 9 avril (accompagné de rafales de vent de l'ordre de 200 km/h), il s'est dirigé vers la Nouvelle-Calédonie. Il a impacté notamment la côte est de la Grande-Terre entre Houaïlou et Kouaoua avec de violentes rafales et de fortes pluies formant une mer déchaînée sous sa trajectoire. Il a ensuite traversé la chaîne centrale en perdant logiquement en intensité, puis est ressorti en mer aux environs de Nessadiou. Les pluies liées au passage de COOK ont été parfois intenses, atteignant en 24 heures localement les 200 mm (Méa, Rivière Blanche), culminant même à 409 mm à Thio Plateau.
 
Trajectoire du cyclone COOK du 8 au 11 avril 2017 (heure locale) et vitesse moyenne maximale sur 10 minutes
Trajectoire du cyclone Cook du 8 au 11 avril 2017 (heure locale) et vitesse moyenne maximale sur 10 minutes. © Météo-France
 
Cumuls de précipitations enregistrés entre le 10 avril à 5 h locale et le 11 avril 2017 à 5 h locale sur la Nouvelle-Calédonie
Cumuls de pluie enregistrés entre le 10 avril à 05h locale et le 11 avril 2017 à 05h locale. © Météo-France. © Météo-France
 
Un mois plus tard, le 7e phénomène nommé sur le bassin durant cette saison, DONNA, a vu le jour. C'est le 17e phénomène cyclonique qui se développe après un 1er mai depuis le début de l'ère satellitaire, il y a une trentaine d'années. Le 8 mai, alors que la vitesse des vents dépassait en moyenne les 200 km/h, DONNA est entré dans les annales météorologiques en tant que premier cyclone tropical à atteindre le niveau 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson après la fin officielle de la saison cyclonique.
Rafales maximales enregistrées entre le lundi 8 et le mardi 9 mai 2017 sur la Nouvelle-Calédonie
Rafales maximales enregistrées entre le lundi 8 mai 2017 et le mardi 9 mai 2017. © Météo-France
 
Au cours de sa progression sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie, les valeurs de vent enregistrées ont été remarquables. 162 km/h ont été mesurés à l'aérodrome de Lifou, ce qui constitue un record absolu pour cette station météorologique ouverte en 1960. Le précédent record de 148 km/h datait du passage du phénomène cyclonique BETI le 4 février 1984.

Actualité par Météo-France