Imprimer Envoyer á un ami

Météo : une semaine pluvieuse et fraîche

20/03/2017

Si en ce premier jour du printemps calendaire les températures sont globalement de saison, voire supérieures aux normales dans le Sud-Est ainsi qu'en plaine d'Alsace, celles-ci vont baisser dès mardi 22 mars. Des perturbations atlantiques vont circuler sur le pays d'ici mercredi et jeudi 23 mars, la dégradation concernera également les régions méditerranéennes. À partir de vendredi, le temps redeviendra plus sec sur le Nord sous des conditions devenant anticycloniques, alors que la situation devrait rester perturbée en Méditerranée.

Animation du modèle ARPEGE de la pression au niveau de la mer et de la température à
850 hPa du lundi 20 à 12 h UTC au vendredi 24 mars 2017 à 6 h UTC. © Météo-France
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir).

Mardi : une perturbation traverse le pays

Des pluies continues vont circuler dès la nuit de lundi à mardi sur la moitié nord et concerner en journée les régions allant de l'Aquitaine au Grand Est. Quelques éclaircies, entrecoupées de rares averses, reviendront sur le Nord-Ouest dans une masse d'air rafraîchie et ventilée. Les éclaircies seront plus larges sur les Hauts-de-France. La neige fera son retour entre les Pyrénées et le Massif central en moyenne montagne (la limite pluie-neige baissera au fil des heures pour atteindre 1 600 m dans les Pyrénées et 1 300 m dans le Massif central l'après-midi).
Le Sud-Est restera épargné sous un ciel voilé. Les grisailles maritimes seront nombreuses entre la Corse et la Côte d'Azur.
Sous les pluies et dans la traîne fraîche, les températures repasseront généralement en deçà des niveaux de saison avec seulement 11 à 12 °C sur la moitié nord, de 11 à 14 °C sur le Sud-Ouest. Le mistral et la tramontane souffleront modérément et les 20 °C seront tout juste atteints entre le Languedoc et les Bouches-du-Rhône.

Mercredi : un temps pluvio-orageux gagne l'ouest

Après une nuit plus calme et plus fraîche, une dégradation pluvio-instable abordera la façade atlantique avec des pluies orageuses progressant l'après-midi sur l'Aquitaine, l'ouest du Massif central jusqu'au Bassin parisien et aux Hauts-de-France. Elles seront suivies d'une traîne active, porteuse de giboulées sur le Grand Ouest (bourrasques, averses soudaines et risque de grêle). Le temps restera généralement sec dans un ciel plus lumineux des Pyrénées aux frontières de l'Est, avec tout au plus une petite averse en Lorraine et quelques chutes de neige dans les Alpes centrales, au-dessus de 1 800 m.
Les températures, l'après-midi, seront stationnaires, toujours un peu fraîches pour une fin mars.

Jeudi, le temps se gâte au sud

L'isolement jeudi de l'air froid d'altitude dans le golfe de Gascogne puis vers l'Espagne entraînera une dégradation sur les régions méditerranéennes jusqu'ici encore épargnées. Les pluies seront alors régulières des frontières belges aux rivages méditerranéens, parfois soutenues et orageuses entre la Provence et le sud du Massif central, alors qu'une moitié ouest du pays connaîtra encore des giboulées. Il neigera au-dessus de 900 m dans les Pyrénées et le Massif central, au-dessus de 1 800 m dans les Alpes. Cette journée sera la plus fraîche de la semaine avec des températures en général de 2 à 4 degrés en dessous des normales.

Fin de semaine perturbée en Méditerranée, calme au nord

Les intempéries devraient se poursuivre en Méditerranée vendredi avec des pluies orageuses parfois soutenues à l'est du Rhône, se décalant en journée vers le Languedoc-Roussillon. Plus au nord, le temps devrait redevenir généralement sec avec un risque de précipitations limité aux frontières belges et au littoral de la Manche. Les températures resteront cependant fraîches avec toujours un déficit de 2 degrés environ par rapport aux normales.
 
Il faudra attendre le week-end pour voir revenir des températures un peu plus clémentes. Dans un régime de plus en plus anticyclonique de nord-est, les éclaircies devraient être plus nombreuses sur les régions du nord alors qu'au sud, les conditions dépressionnaires devraient persister et entretenir un temps perturbé.

Actualité par Météo-France