Imprimer Envoyer á un ami

Un début de mois de mars bien différent de mars 2013

12/03/2014

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors que le soleil et la douceur sont au rendez-vous de cette deuxième semaine de mars, à la même époque l'an passé, la moitié nord du pays subissait un épisode de neige intense, des plaques de verglas et des températures très froides. On avait par exemple relevé le 12 mars une température maximale de -2°C à Chartres, Beauvais ou Rouen, -1 °C à Paris, soit pour ces villes 13 degrés en-dessous des normales.

 

Visuel Ecarts de températures maximales aux normales 14 mars 2013 - 10 mars 2014 - Images satellite Terra - © Météo-France

A gauche :
 En haut, carte d'écart à la normale des températures maximales le 12 mars 2013 ; entre 8 et 12 degrés au dessous des normales.
 En bas, image satellite Terra le 14 mars 2013 ; on voit la neige au sol.
A droite :
 En haut, image satellite Terra le 10 mars 2014 ; le ciel est dégagé.
 En bas, carte d'écart à la normale des températures maximales le 9 mars 2013 ; entre 8 et 10 degrés au dessus des normales.

Copyright Météo-France



Un épisode hivernal tardif est survenu du 11 au 15 mars et a concerné la quasi-totalité du pays. Les températures ont battu des records de froid sur un grand quart nord-ouest de la France, de la Normandie à la Beauce, à la Champagne-Ardenne et au Nord - Pas-de-Calais. Des records mensuels de températures minimales ont été localement battus.

Lors de cet épisode, des chutes de neige exceptionnelles ont touché le nord-ouest de l'Hexagone des Côtes d'Armor à la Normandie et à l'Île-de-France jusqu'au Nord - Pas-de-Calais. Les hauteurs de neige ont été remarquables, généralement comprises entre 10 et 20 cm. Elles ont même été exceptionnelles en Basse-Normandie où elles ont régulièrement atteint 20 à 40 cm. Un vent de nord-est soutenu, violent près des côtes de la Manche, a favorisé l'accumulation de la neige et la formation de congères de plus de 1 mètre de haut (localement 2 mètres).
Les 14 et 15 mars, les températures sont restées glaciales, favorisant la formation de verglas sur les régions enneigées.

Cette année, la situation est bien différente. En cette deuxième semaine de mars 2014, un puissant anticyclone protège la France des perturbations. Une fois les nuages bas matinaux dissipés, le soleil règne en général et les thermomètres grimpent. Depuis plusieurs jours, les températures maximales affichent souvent des valeurs  plus de 20 degrés au-dessus de celles de l'an passé à la même période. On a relevé 21,6°C dimanche 9 mars à Paris, 20,7°C le lundi 10 mars, soit 9 à 10 degrés au dessus des normales. Même écart au Mans avec 21,8°C le 9 et 21,3°C le 10.

 

Actualité par Météo-France