Imprimer Envoyer á un ami

Hydrologie : sols secs depuis le début de l'automne

11/01/2017

Après un mois de décembre  au 1er rang des mois de décembre les plus secs depuis 1959 (80 % de précipitations en moins par rapport à la normale*), et un automne également déficitaire sur la façade ouest ainsi que sur les régions bordant les frontières du Nord et du Nord-Est, la sécheresse des sols superficiels est marquée sur l'ouest et le nord-est du pays.
 
Depuis septembre, début de la période de recharge des nappes, le cumul des précipitations "efficaces" (quantité d'eau qui reste disponible à la surface du sol après l'évapotranspiration), y est souvent inférieure de 25 à 75 % à la normale*, voire supérieur à 75 % près de la frontière belge et dans l'intérieur du Roussillon.  
Au 1er janvier 2017, l'indice d'humidité des sols, représentant l'état des ressources en eau du sol superficiel (entre 1 et 2 m de profondeur), est  inférieur de 20 à 40 % à la normale sur la moitié ouest du pays, voire jusqu'à 60 % de la plaine toulousaine au Roussillon. 
Carte France Écart pondéré à la normale de l'indice d'humidité des sols le 1er janvier 2017
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)
 
Pour connaître les cumuls de précipitations depuis septembre et l'état en eau des sols dans chaque région, consultez l'intégralité de notre dernier bulletin de suivi hydrologique.
 
 
* Période de référence  1981-2010

Actualité par Météo-France