Imprimer Envoyer á un ami

Corse : retour sur l’épisode pluvieux

21/12/2016

Une dépression en Méditerranée occidentale a apporté des pluies très intenses sur la Corse orientale les 19 et 20 décembre. Plus généralement, du 16 au 21 décembre, ces pluies abondantes ont concerné toutes les régions allant de la côte est espagnole (Murcie, Valence) aux Baléares, à la Sardaigne et à la Corse, provoquant d'importantes inondations. Sur la Corse, cet épisode est d'une intensité rare aussi tard dans l'année. Un épisode qui contraste avec les conditions anticycloniques et le temps exceptionnellement sec observé depuis le début du mois sur le reste du pays.

Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 des cumuls de précipitations sur la France métropolitaine - décembre 2016 © Météo-France
(cliquer sur la carte pour l'agrandir)

Plus de 400 mm localement sur le relief oriental de la Corse

Les cumuls de pluie en 48 heures du lundi 19 au matin au mercredi 21 au matin correspondent très fréquemment à l'équivalent d'un ou deux mois de précipitations, voire plus localement. Des records de pluie sur un ou deux jours ont même été battus par endroits.
 

On a ainsi relevé :

• 449mm à Ghisoni, soit 2 mois et demi de pluie

• 384mm à Zonza, soit 2 mois de pluie

• 338mm à Felce, soit 2 mois de pluie

• 332mm à Quenza, soit un peu moins de 2 mois de pluie

• 314mm à Bocognano, soit 1 mois et demi de pluie

• 262mm à Conca, soit plus de 2 mois de pluie, dont 238,6 mm en 24h le 19/12, record absolu de pluie quotidienne depuis l'ouverture de la station en 1999, battant les 167,2 mm du 01/10/2015.

• 201mm à Campile, soit 2 mois de pluie

• 176mm à Solenzara, soit un peu moins de 2 mois de pluie

• 152mm à Figari, soit un peu moins de 2 mois de pluie, record absolu depuis l'ouverture de la station en 1979, battant les 129,5 mm des 11-12 novembre 1984.

 

Cet épisode pluvieux est probablement l'un des plus importants jamais observés en décembre sur la Corse orientale, avec des cumuls supérieurs à 200 mm sur une vaste étendue et des pointes à plus de 400 mm en 2 jours.  Ces valeurs sont supérieures à celles relevées lors de l'épisode du 21 au 23 décembre 2007 (jusqu'à 340 mm en 2 jours à Quenza).  

Cet épisode fait par ailleurs suite à celui des 23-24 novembre, qui avait déjà apporté des quantités d'eau localement comparables, avec des intensités plus fortes mais sur une zone plus restreinte (en 2 jours, jusqu'à 355 mm à Stoppia-Nova ou 292 mm à Ghisoni).


Un mois de décembre remarquablement sec et anticyclonique presque partout ailleurs

En dehors de cet épisode pluvieux corse, les précipitations ont été très rares et faibles depuis le début du mois sur la majeure partie de l'Hexagone. Au 20 décembre inclus et à l'échelle de la France métropolitaine, le déficit moyen de précipitations sur le mois de décembre 2016 est supérieur à 80 %, et ce mois figure provisoirement parmi les mois de décembre les plus secs depuis 1958, avec les mois de décembre 2015 ou 1971.

Cela s'explique par la persistance des hautes pressions (« conditions anticycloniques ») sur l'Europe de l'Ouest depuis le début du mois. A titre d'exemple, la pression atmosphérique* moyenne à Paris depuis le 1er décembre est de 1027,5 hPa. Il faut remonter à décembre 1991 pour trouver une valeur plus élevée (1029.9 hPa) dans la capitale. Ces hautes pressions devraient d'ailleurs faire leur retour en toute fin d'année 2016 après avoir légèrement faibli vers Noël sur le nord du pays.

*pression réduite au niveau de la mer
 

Actualité par Météo-France