Imprimer Envoyer á un ami

Froid début novembre : retour sur des vagues de froid exceptionnelles

13/11/2019

Cette semaine, la fraîcheur se fait ressentir sur tout l'Hexagone. Les températures vont continuer de baisser demain et vendredi, les maximales se situeront 3 à 6 degrés sous les normales et la neige tombera à basse altitude sur certaines régions. Cet épisode de fraicheur et neige précoce n'est pas si inhabituel début novembre. Retour sur quelques vagues de froid marquantes accompagnées de neige qui se sont produites en novembre, aux premiers rangs desquelles figurent celles de 1985 et 1980.

Novembre 1985 : une vague de froid exceptionnelle, consécutive à une situation de blocage sur la France, plonge la France dans un froid mordant pendant 2 semaines à partir du 11

Ecart à la moyenne de l'indicateur de température moyenne - France - Novembre 1985
Écart à la moyenne de l'indicateur de température moyenne en France, novembre 1985. © Météo-France.

Ce mois de novembre 1985 a été remarquable par ses températures hivernales, nettement inférieures aux normales saisonnières (pendant les deux tiers du mois environ). Avec une anomalie mensuelle de températures -3,3 °C, novembre 1985 aura été le mois de novembre le plus froid du 20e siècle, devant novembre 1915 (anomalie mensuelle de -3,2 °C), et 1901 (anomalie mensuelle de -3,1 °C).

Au niveau régional, lors des deux dernières décades, les écarts à la normale ont parfois été encore plus spectaculaires, notamment pour les températures minimales : en région Ouest, la température minimale atteint seulement –5,9 °C à Rennes Saint-Jacques le 20 novembre (11 °C sous les normales) ; en région Nord, les gelées matinales sont généralisées le 19 et le 20 novembre (-2,9 °C à Paris le 19, -4,9 °C à Lille le 20, soit 9 °C sous les normales) ; en région Nord-Est, le froid est vif en Alsace, -4,7 °C au petit jour à Strasbourg le 17 novembre (7 °C sous les normales) ; dans le Sud-Est, il gèle à Nîmes (-0,6 °C le 19 novembre, soit 7 °C sous les normales).

Début novembre 1980 : un épisode hivernal précoce exceptionnel aussi bien en termes de neige que de froid

La combinaison entre un puissant anticyclone sur le nord de l'Europe et des basses pressions au sud du continent génère un flux de nord-est glacial, qui au contact d'une dépression au sud de la France conduit à des chutes de neige importantes sur de nombreuses régions, de la Bretagne jusqu'au Roussillon ! 

On relève alors jusqu'à 50 cm à Aubenas et Privas (Ardèche), 40 cm à Millau (720 m), 30 cm à Clermont-Ferrand, 26 cm à Vichy, 21 cm à Rostrenen (Côtes d'Armor), 17 cm à Dinard, 15 cm à Nantes, 10 cm à Tours, 9 cm à Bourges, 5 cm à Quimper et Lorient, 4 cm à Rennes. La neige atteint aussi le pourtour du golfe du Lion avec 8 cm à Perpignan, 5 cm à Nîmes (record de précocité), 3 cm à Carcassonne (une des chutes de neige les plus précoces).

Il s'agit également de l'épisode de froid le plus intense en France pour un début novembre, avec une température moyenne inférieure à 2 °C du 3 au 6 novembre 1980 (la journée du 4 est la plus froide avec une moyenne de 0,6 °C sur le pays).

De fortes gelées matinales sont observées, surtout entre le 4 et le 7 novembre. On enregistre jusqu'à -11,5 °C à Rodez (Aveyron, 600 m d'altitude), -9 °C à Clermont-Ferrand, -8 °C à Nevers, -7,5 °C à Cognac, -7 °C à Brest, -5 °C à Agen, - 3 °C à Paris…

En journée, on relève des températures maximales froides record : -1 °C à Angers et Nantes le 5, -1 °C à Brest le 6 (pas de dégel !), seulement 1 °C à Paris en journée les 4 et 5 novembre, 2 °C à Lyon le 3, 3 °C à Bordeaux et à Perpignan le 5 novembre.

 

Écart à la normale quotidienne pour la température maximale le 4 novembre 1980 (période de référence 1981-2010). Les températures maximales se situaient ce jour-là souvent 10 à 14 degrés en-dessous de la normale (température moyenne maximale relevée : 2,7 °C / normale : 14,2 °C). © Météo-France.

Début novembre 1966 : un épisode neigeux d'une précocité record

Entre le 1er et le 4 novembre, la France connaît un épisode neigeux d'une précocité record qui touche une vaste zone s'étendant du Poitou à la Champagne. On relève 5 cm à Paris, 7 cm à Orléans et 10 cm entre Tours et Poitiers le 3 novembre.

Le froid est marqué. De très fortes gelées sont observées : -7 °C à Nevers et Luxeuil le 1e novembre, -6,5 °C à Tours, -6 °C à Orléans et au Bourget le 4. La température ne dépasse pas -1 °C à Orléans en journée le 3 novembre.

Début novembre 1919 : de nombreuses chutes de neige en plaine

Du 1er au 3 novembre, le pays connaît des chutes de neige fréquentes en plaine. Plus tard, le 14 novembre, une tempête de neige s'abat même sur la moitié nord, avec 24 cm à Paris et 25 cm à Besançon (ce qui est exceptionnel pour une mi-novembre).

La température plafonne à 0 °C à Châteauroux et 1 °C à Paris dans la journée du 2 novembre.

 

Actualité par Météo-France