Imprimer Envoyer á un ami

Transat Jacques Vabre : les grandes étapes météo du parcours

07/11/2013

Le départ de la 11ème édition de la Transat Jacques Vabre a été donné jeudi 7 novembre depuis Le Havre. Les skippers mettront le cap sur Itajaí, principal port de pêche du Brésil, qui se situe au Sud du pays, dans l'état de Santa Catarina. Plusieurs classes de bateaux sont engagées : les monocoques Imoca et Class40' et les multicoques Multi-50 et MOD-70. Le parcours est le même pour tous.

Richard Silvani, prévisionniste marine à Météo-France en charge de l'assistance météo durant la course*, détaille les grandes étapes météorologiques du parcours.

Le Golfe de Gascogne
Au mois de novembre, la circulation atmosphérique est en général perturbée dans le golfe de Gascogne. Les dépressions se succèdent. L'anticyclone est positionné au sud de l'archipel des Açores. Cette configuration génère une alternance de vents de Sud-Ouest à Nord-Ouest plus ou moins forts avec parfois des coups de vent, et surtout une mer croisée.
Les premiers jours de course ne sont donc en général pas simples, d'autant que le trafic maritime en Manche et sur le proche atlantique est important, et nécessite une vigilance de tous les instants.



La descente vers le Sud
Si l'anticyclone est centré au Sud de l'archipel des Açores, il génère un flux de Nord le long du Portugal, appelé « alizé portugais ». La descente vers le Sud est alors rapide. En revanche, si l'anticyclone est positionné plus à l'Est, le long du Portugal, aucun vent n'est à espérer le long de la péninsule Ibérique.  Les skippers peuvent alors envisager un passage plus à l'Ouest mais ils ne bénéficieront plus de vents portants.
Au sud de l'anticyclone, les choses deviennent plus simples côté météo. Les skippers navigueront sous un alizé de Nord-Est soufflant en moyenne à 20 nœuds.

Le « pot au noir »
Dans cette descente rapide vers le Sud, il faut déjà penser à son positionnement pour la traversée du « pot au noir ». Cette zone située au large du Sénégal entre le 5ème et le 10ème degré Nord se caractérise par des vents de force et de direction très variables. Les orages violents y sont fréquents. Elle est plus ou moins large en latitude, et parfois se décale sur l'axe nord-sud. Ce n'est pas simple à négocier ! C'est un vrai passage à niveau météorologique et donc stratégique.



L'Atlantique Sud et l'arrivée
L'anticyclone de Sainte-Hélène est bien installé au milieu de l'Atlantique Sud. Il génère un alizé de Sud-Est modéré (de 15 à 20 nœuds) mais les skippers ne navigueront plus sous allure portante.
La zone d'arrivée peut être source de nombreuses réflexions. Les perturbations et les fronts froids orageux y sont fréquents. Beaucoup de bouleversements de classement peuvent se produire dans cette zone de forte instabilité météorologique. Le suspense reste entier si les écarts sont faibles à l'approche de l'arrivée.


* Météo-France assure pour la première fois l'assistance de la Transat Jacques Vabre. Richard Silvani, en charge de cette prestation, accompagne depuis 20 ans skippers et directions de course. Il a supervisé l'ensemble de l'assistance pour l'édition 2012-2013 du Vendée Globe et était le météorologiste du Tour de France à la Voile. En 2013, outre la Transat Jacques Vabre, il est notamment engagé aux côtés de Thomas Coville pour sa tentative de record du tour du monde en solitaire, et de Yann Guichard et son équipage sur Spindrift2 pour le record de la route de la découverte entre Cadix et San Salvador.
Durant la course, il fournira des bulletins et cartes sur les conditions météorologiques actuelles et prévues, couvrant chaque zone de course. Ces informations seront relayées aux concurrents et disponibles sur le site de la course www.transat-jacques-vabre.com/fr

Actualité par Météo-France