Imprimer Envoyer á un ami

Dossier : giboulées de printemps

12/03/2018

Cette semaine s'annonce encore sous un temps perturbé et instable, entrecoupé d'accalmies. Ce temps est à l'image du printemps, saison de contraste, où alternent des jours de plus en plus doux, parfois orageux, et des périodes froides et parfois humides avec les fameuses giboulées.

Les giboulées sont de brèves averses souvent accompagnées de vent, au cours desquelles grêlons, flocons de neige, granules de glace ou encore neige fondante se mêlent à la pluie.

À leur passage, on observe généralement un brusque refroidissement. Au contraire, lors d'une éclaircie entre deux giboulées, le soleil donne l'impression d'un temps agréable et doux.

Des giboulées de mars … entre février et avril

Les giboulées se produisent surtout à la fin de l'hiver et au début du printemps, lorsque l'atmosphère est instable. À la fin de l'hiver, l'air froid persiste en altitude, tandis que les basses couches de l'atmosphère se réchauffent progressivement. Lorsque l'écart de température entre ces deux couches devient important, de puissants courants ascendants forment des nuages instables, qui donneront des giboulées.

Le phénomène survient donc habituellement entre février et avril, mais des giboulées peuvent parfois se produire jusqu'au mois de mai.

Image satellite du 26 avril 2016 à 12h UTC_ giboulées au nord
Image satellite du 26 avril 2016 à 12h UTC - © Météo-France

Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur les giboulées.

 

 

Actualité par Météo-France