Imprimer Envoyer á un ami

Premier pic de chaleur de l'été

24/06/2016

Depuis mercredi 22, les températures ont brutalement grimpé sur la France, dans un premier temps sur le Sud- particulièrement le Sud-Ouest (37,0°C à Cap Ferret)- puis sur tout le pays jeudi 23 (36,4°C à Cogolin). Vendredi 24, ces fortes chaleurs n'ont résisté que sur la façade est (37,8 °C toujours à Cogolin). Ce pic de chaleur prend fin ce weekend.

Un mercredi 22 très chaud dans le Sud-Ouest

Météo-France a enregistré au plus chaud de la journée de mercredi 37°C au Cap-Ferret, 36,4°C à Biarritz, 36,2°C à Biscarrosse et 33,8°C à La Rochelle, des valeurs supérieures de 11 à 14 degrés aux normales de saison.
Il a fait chaud également à Toulouse et Romorantin (31,9 °C dans les 2 cas), Nîmes et Tours (31°C), ou encore Bâle-Mulhouse et Paris (29°C).
Dans le quart nord-ouest du pays, la hausse des températures a parfois été « limitée » par les averses orageuses comme au Mans où le thermomètre affichait 25,2°C soit 1,5°C au dessus de la moyenne de saison. Des orages, parfois forts, ont circulé vers les côtes de la Manche.

Carte températures maximales des 22 23 et 24 juin 2016

Températures maximales relevées les 22, 23 et 24 juin 2016 (cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Chaleur généralisée jeudi 23

La chaleur a gagné jusqu'au nord du pays jeudi 23. Amiens a ainsi enregistré une température minimale record pour un mois de juin, avec 19,4°C. Dans l'après-midi, on a relevé 28,5°C à Lille, 32,5°C à Paris, 34,8°C à Strasbourg.
Sur la façade Est, des records de chaleur pour un mois de juin ont été battus, comme au Ballon d'Alsace (1153 m d'altitude) où on a relevé 29,2 °C. En Corse orientale, Alistro a enregistré un remarquable 35,0°C, nouveau record mensuel de juin, une valeur également proche du record mensuel de juillet (35,1°C). Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) a égalé son record mensuel de juin avec 34,5°C. Il a fait 36,4°C à Cogolin (Var) et 33,1°C à Chamonix (Haute-Savoie, 1042 m d'altitude).
La fraîcheur ne s'est maintenue que vers les côtes de la Manche (22,9°C à Rennes, 23,0°C au Havre). Des orages violents se sont déclenchés sur le nord du pays en fin de journée.


Chaleur persistante à l'Est vendredi 24

Vendredi 24, de l'air moins chaud a commencé à s'enfoncer sur le pays, avec à la clef une baisse sensible des températures, souvent de 5 à 8°C du Sud-Ouest au Nord. On a ainsi relevé 26°C à Toulouse, 25°C à Paris et 21°C seulement à Biarritz, contre 32°C la veille.
Sur la façade est, il a encore fait très chaud, notamment au cours de la nuit de jeudi à vendredi : Nice a enregistré un nouveau record mensuel de température minimale avec 24,6°C. Dans l'après-midi, on a relevé 33°C à Grenoble, 32°C à Strasbourg et Lyon. Les plus fortes chaleurs ont été observées dans le Sud-Est avec 37,8°C à Cogolin (Var) ou 36,7°C à Trets (Bouches-du-Rhône). En Corse, Bastia-Poretta a nettement battu son record mensuel, datant de juin 2003 (33,3 °C), avec 35,5°C. A Mandelieu-la-Napoule, le record mensuel, établi la veille, a été à nouveau battu (35,0 °C).

L'air frais devrait continuer à gagner tout le pays ce week-end, avec des valeurs parfois en nette baisse ce samedi sur l'Est. Sur le Sud-Est, la baisse sera toutefois moins marquée, avec des maximales qui devraient rester voisines de 30°C. Sur le reste de l'Hexagone, les valeurs seront souvent comprises entre 20 et 25°C du nord au sud, des valeurs 2 à 4 degrés sous les normales de saison.

 

Pour suivre l'évolution de la situation, consultez la carte de vigilance météorologique et nos prévisions.

 

 

Actualité par Météo-France