Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 30 mars 2016

31/03/2016

Le point culminant de l'enneigement de l'hiver 2015-2016 a généralement été atteint entre le 6 et le
10 mars, selon le massif. La fonte printanière a démarré une dizaine de jours plus tard mais, du fait d'un temps souvent maussade, sans douceur très marquée, elle est très progressive.
Ainsi, en cette fin mars, l'enneigement est globalement dans les normes de saison, sauf à basse et moyenne altitude (en dessous de 1300 m environ), ainsi qu'en Corse à toutes les altitudes, où il reste déficitaire.

Alpes du Nord

Au cours du mois de février, l'enneigement était devenu excédentaire dans la plupart des massifs, sauf à basse et moyenne altitude (en dessous de 1300 m environ). En mars, la fonte printanière a commencé, mais elle se produit à un rythme plutôt lent. De ce fait, l'enneigement est encore généralement supérieur aux normales en Savoie et Haute-Savoie, conforme aux normales ailleurs, sauf à basse et moyenne altitude où il est le plus souvent désormais inexistant.
Les dernières chutes de neige, modestes, datent du week-end pascal. La neige de surface présente ainsi encore un aspect poudreux, hivernal dans les pentes nord d'altitude (au-dessus de 2400 m environ) ; partout ailleurs, elle présente des caractéristiques printanières.
L'enneigement débute dans tous les massifs vers 1100 ou 1200 m en versant nord, 1500 ou 1600 m en versant sud. Son épaisseur croît ensuite rapidement avec l'altitude.
L'épaisseur de neige au sol en versant nord à 1500 m est comprise entre 1 m et 1,30 m dans les Savoies, 70 à 90 cm dans les massifs de l'Isère les plus à l'ouest, 40 à 60 cm dans ceux des Grandes Rousses et de l'Oisans. À 2000 m, elle se situe autour de 2 m en Haute-Savoie et dans la moitié nord de la Savoie, entre 1,40 m et 1,70 m dans le sud de la Savoie et en Isère ; à 2500 m, elle est comprise entre 2 et 3 m selon le massif.
En versant sud, les épaisseurs de neige à 2000 m sont comprises entre 1,10 m et 1,30 m dans les massifs de Haute-Savoie et du nord de la Savoie, entre 50 et 90 cm dans les autres massifs. À 2500 m, elles sont voisines de 2,30 m en Haute-Savoie et dans le nord de la Savoie, comprises entre 1,50 m et 2 m dans les autres massifs, sauf ceux de Maurienne et de l'Oisans où elles se situent autour de 1 m.

La Grande Casse (3855 m), point culminant de la Vanoise, le 26 mars 2016. © Fabrice Chopin.

Alpes du Sud

Comme dans les Alpes du Nord, l'enneigement a commencé à diminuer avec l'arrivée du printemps après avoir atteint un pic début mars. Cette diminution n'est cependant là non plus pas très rapide et l'enneigement reste souvent légèrement excédentaire, notamment près de la frontière italienne.
La limite de l'enneigement est remontée vers 1400 m en versant nord, 1900 m en versant sud. Les épaisseurs de neige croissent rapidement avec l'altitude.
En versant nord, l'épaisseur de neige au sol est comprise entre 10 et 20 cm à 1500 m. À 2000 m, elle se situe le plus souvent autour de 1 m, voire plus le long de la frontière italienne, moins dans le massif du Dévoluy, autour de 60 cm. À 2500 m, elle est voisine de 1,50 m, mais là encore souvent plus le long de la frontière et au contraire un peu moins (1,20 m) dans le Dévoluy.
En versant sud, il n'y a guère plus de 20 ou 30 cm à 2000 m, mais 1 m, voire un peu plus, à 2500 m, sauf dans le Dévoluy (environ 70 cm).
La neige de surface ne reste froide, hivernale, que dans les pentes nord d'altitude, au-dessus de 2600 m environ. Partout ailleurs, elle présente des caractéristiques printanières.

Évolution de l'enneigement dans la station de Vars (1855 m) au cours de l'hiver 2015-2016.
© Météo-France.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Corse

Après avoir atteint une hauteur maximum à la mi-mars, la neige a maintenant entamé sa fonte printanière. Si l'enneigement est presque correct dans l'absolu, il reste cependant inférieur à la normale, même si le déficit est moins marqué que durant une large première moitié de l'hiver.
Ses caractéristiques sont printanières : regelée et dure le matin, la neige est humide et molle en journée sous l'effet des températures positives.
L'enneigement débute dans les deux massifs vers 1400 m en versant nord, 1500 m en versant sud. Son épaisseur croît assez rapidement avec l'altitude.
À 2000 m, l'épaisseur de neige au sol est, dans les deux massifs, voisine de 80 cm en versant nord,
60 cm en versant sud. À 2500 m, elle est de l'ordre de 1,50 m en versant nord, 1,30 m en versant sud.

Pyrénées

Les chutes de neige du mois de février et de début mars ont permis au manteau neigeux de devenir excédentaire à toutes altitudes. Ensuite, les chutes de neige se sont ralenties, les températures sont devenues printanières depuis le 24 mars et le manteau se tasse progressivement.
En conséquence, l'enneigement est redevenu un peu déficitaire en dessous de 2000 m, tandis qu'il reste un peu excédentaire au-dessus.
Il débute en versant nord le plus souvent vers 1400 ou 1500 m, mais 1700 ou 1800 m dans les Pyrénées-Orientales. En versant sud, il faut monter plus haut, entre 1700 et 1900 m selon le massif.
En versant nord, l'épaisseur de neige au sol à 1800 m est généralement comprise entre 60 et 80 cm, mais ne dépasse pas 10 à 20 cm dans les massifs des Pyrénées-Orientales. À 2000 m, elle est comprise entre 1,10 m et 1,50 m, sauf dans les Pyrénées-Orientales (40 à 80 cm). À haute altitude, vers 2500 m, les épaisseurs de neige sont importantes, comprises entre 1,60 m et 2,60 m, sauf, là encore, dans l'extrême est de la chaîne (60 à 90 cm).
En versant sud, les quantités sont nettement moindres : entre 0 et 20 cm de neige à 1800 m, entre
40 et 80 cm à 2000 m, sauf dans l'extrême est (20 à 40 cm), et entre 1,30 m et 1,80 m à 2500 m,
50 à 70 cm dans l'extrême est.

Évolution de l'enneigement dans les Pyrénées occidentales. © Météo-France.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Vosges, Jura, Massif central

Dans les Vosges, l'enneigement reste bon pour la saison.
Il débute vers 900 m d'altitude, quelle que soit l'orientation.
À 1000 m, l'épaisseur de neige au sol est partout de 20 ou 25 cm. À 1200 m, elle est comprise entre
70 et 80 cm en versant nord, 40 et 60 cm en versant sud.

Dans le Jura, l'enneigement est proche de la normale au-dessus de 1300 m d'altitude environ. En dessous, il est déficitaire ou déjà nul.
L'enneigement débute partout vers 1000 m en versant nord, 1200 m en versant sud. À 1100 m, on trouve un peu de neige en versant nord seulement, environ 10 cm. À 1300 m, il y a 60 à 80 cm de neige dans les secteurs ombragés, 10 à 15 cm dans ceux exposés au soleil.

Dans le Massif central, l'enneigement est également très faible ou inexistant en dessous de
1200 ou 1300 m. Au-dessus en revanche, il augmente rapidement avec l'altitude, pour devenir important. En versant nord dans le massif du Sancy, l'épaisseur de neige au sol est de 20 cm à 1300 m, puis atteint 1,50 m à 1500 m ; dans les monts du Cantal, elle est de 40 cm à 1300 m, pour atteindre 1,80 m à 1500 m. En versant sud, les épaisseurs sont partout nettement plus modestes, 10 à 15 cm à 1300 m, 45 à 60 cm à 1500 m.

Actualité par Météo-France