Imprimer Envoyer á un ami

2013, 6e année la plus chaude à l’échelle du globe depuis 1850

06/02/2014

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé mercredi 5 février que l'année 2013 se classe au sixième rang des années les plus chaudes depuis le début des observations météorologiques  en 1850, ex-æquo avec 2007. La température moyenne à la surface du globe a dépassé de 0,5°C la normale calculée entre 1961 et 1990 et de 0,85°C si on ne prend en compte que les terres émergées.

Le XXIe siècle compte déjà treize des 14 années les plus chaudes jamais observées. 2010 et 2005 détiennent le record, avec une température moyenne d'environ 0,55°C supérieure à la normale.

L'OMM utilise trois ensembles de données indépendants mais complémentaires pour faire une synthèse et une analyse de la température mondiale. L'un de ces ensembles est le jeu de données combiné géré par le Centre Hadley du Met Office et l'Unité de recherche sur le climat de l'Université d'East Anglia (Royaume-Uni). Le deuxième est le jeu de données tenu à jour par le Centre national de données climatologiques relevant de l'Administration américaine pour les océans et l'atmosphère (NOAA), et le troisième émane du Goddard Institute for Space Studies (GISS), exploité par la NASA. Si les méthodes de calcul utilisées diffèrent légèrement – ce qui donne trois classements différents pour la température moyenne de 2013, elles se rejoignent lorsqu'il s'agit de décrire les variations d'une année à l'autre et le réchauffement du globe sur le long terme. L'OMM utilise aussi des données de réanalyse émanant du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPPMT).

Anomalie de température moyenne globale depuis 1850 (Source OMM)
Anomalie de température moyenne globale depuis 1850 (Source OMM)

 

Actualité par Météo-France