Imprimer Envoyer á un ami

Une grande douceur persistante

18/12/2015

La douceur a été quasiment ininterrompue en France depuis le début du mois de décembre. Du 1er au 17, la température moyenne a en effet été supérieure de 2,8°C à la normale. Des pics notables ont été atteints, notamment jeudi 17, journée au cours de laquelle quelques records mensuels ont été battus (16,2°C au Touquet et 19,7°C à Tulle par exemple).  Ce week-end, on attend encore des températures très élevées pour la saison. Bien qu'en légère atténuation la semaine prochaine, la douceur devrait perdurer jusqu'à Noël au moins.
 


Evolution de la température quotidienne moyenne en France du 1er au 17 décembre 2015

Un début de mois remarquablement doux

À l'exception du jeudi 10, toutes les journées du mois ont connu des températures supérieures aux normales à l'échelle nationale. C'est le jeudi 17 que l‘écart a été le plus prononcé avec une température supérieure de 6,1°C à la normale. Au cours de cette journée, quelques records significatifs ont été battus sur un grand nombre de régions d'une large moitié nord, avec des températures maximales souvent 7 à 10°C au dessus des normales.
Quelques records pour un mois de décembre relevés jeudi 17 : 20,7°C à Montgivray (Indre), 19,7°C à Tulle (Corrèze), 16,2°C au Touquet (Pas-de-Calais), 15,6°C à Charleville-Mézières (Ardennes).
 


Carte France Ecart à la moyenne de la température maximale le 17 décembre 2015

Une situation météorologique durablement bloquée

L'Europe connaît une situation météorologique assez figée depuis le début du mois, avec des conditions anticycloniques solidement installées du sud à l'est du continent, et des dépressions qui glissent sur le nord-ouest les unes après les autres. La France est ainsi soumise à un flux de sud-ouest durable, qui fait remonter des latitudes subtropicales des masses d'air particulièrement douces. Toute la bande tropicale connaît cette année des températures très élevées. 
 

Une année 2015 particulièrement chaude

A ce jour, l'année 2015  devrait figurer parmi les quatre années les plus chaudes jamais enregistrées en France métropolitaine.
Aucun changement significatif dans la configuration météorologique n'est envisagé d'ici Noël, qui devrait se dérouler dans une ambiance toujours douce et probablement humide, en Languedoc-Roussillon, et sur le quart nord-ouest du pays. Dans ce contexte,  l'année 2015 pourrait même égaler 2003 (3e année la plus chaude depuis 1900).
A l'échelle globale, 2015 pourrait devenir l'une des plus chaudes, si ce n'est la plus chaude, jamais observée, à l'échelle du globe, d'après l'Organisation météorologique mondiale.
 

Un week-end particulièrement doux et souvent ensoleillé

Samedi 19 décembre, après dissipation des grisailles sur le nord du pays, le temps devrait être souvent ensoleillé, et les températures atteindre des valeurs très élevées pour la saison, à nouveau souvent 7 à 9°C au dessus des normales. Comme ces derniers jours, seules les régions proches du golfe du Lion devraient connaître un temps plus frais et gris, du fait d'entrées maritimes.
Dimanche 20, les températures devraient légèrement baisser sur la moitié ouest, avec la progression sur le pays d'une perturbation bien affaiblie, qui apportera quelques nuages mais peu de pluie. En revanche, sur la moitié est, il devrait faire au moins aussi doux que la veille, sous un soleil simplement voilé. Près du golfe du Lion, le temps restera couvert.
 

À consulter

- Nos prévisions en France métropolitaine

 

 


 

Actualité par Météo-France