Imprimer Envoyer á un ami

Un automne peu arrosé mais marqué par de violents épisodes méditerranéens

03/12/2015

Après un été très chaud, le début de l'automne 2015 a été marqué par des mois de septembre et octobre plutôt frais. En revanche, novembre a été particulièrement doux sur la totalité du pays, notamment du 1er au 20 et se place au 3e rang des mois de novembre les plus chauds depuis 1900. Les précipitations, peu fréquentes, ont été généralement peu abondantes mais un épisode orageux exceptionnellement violent a frappé la Côte d'Azur début octobre.

Les températures sont restées dans l'ensemble fraîches pour la saison jusqu'au 22 octobre puis ont affichés des valeurs exceptionnellement douces durant la quasi-totalité du mois de novembre. Ainsi, sur l'ensemble de la saison - très contrastée - la température moyennée sur la France dépasse la normale* de 0.3 °C.

Malgré les passages perturbés du mois de novembre et des épisodes pluvio-orageux dans les régions méditerranéennes, la pluviométrie a été déficitaire à l'échelle de la saison sur la quasi-totalité du pays. Elle a en revanche été excédentaire de l'Eure-et-Loire à l'ouest de la région parisienne, dans les Cévennes, sur les Pyrénées centrales et le nord de la Corse. Le nombre de jours de pluie a été faible sur l'ensemble du pays. En moyenne sur la France et sur la saison, la pluviométrie a été déficitaire de plus de 15%.

Proche de la normale en septembre puis déficitaire en octobre sur un très large quart nord-est, l'ensoleillement a été très généreux en novembre avec de très nombreux records battus de la région Rhône-Alpes au Massif central. Sur l'ensemble de l'automne, l'ensoleillement a été supérieur à la normale** sur la majeure partie du pays mais légèrement déficitaire le long des frontières du Nord.

 

- Consulter le bilan complet de l'automne (septembre - octobre - novembre).


* : normales concernant température et précipitations : moyenne de référence 1981-2010
** normale concernant l'ensoleillement : moyenne de référence 1991-2010
1 mm de précipitations = 1 litre d'eau par m2

Actualité par Météo-France