Imprimer Envoyer á un ami

Un mois de septembre frais et agité

02/10/2015

Après six mois plus chauds que la normale, ce mois de septembre a été marqué par des températures plus fraîches et par deux épisodes fortement pluvieux et venteux en milieu de mois.

La température moyenne a été inférieure à la normale sur la quasi-totalité de l'Hexagone. Seule la Corse a bénéficié de températures légèrement supérieures aux valeurs saisonnières. Proches des normales sur le flanc est, excepté sur les Alpes et le Jura où elles ont été inférieures à la moyenne de plus de 1 °C, les températures ont été généralement 1 à 2 °C au-dessous des valeurs de saison sur le reste du pays. En moyenne sur la France et sur le mois, la température a été inférieure de 0.9 °C à la normale.

Les précipitations ont été excédentaires du Poitou-Charentes à la frontière belge ainsi que du Haut-Languedoc au nord des Alpes et à la Lorraine. La pluviométrie a dépassé 1,5 à 2 fois la normale des Charentes à l'Île-de-France, ainsi que ponctuellement dans le Nord-Est. Elle a atteint 2 à 3 fois la normale du nord de l'Hérault à l'ouest de l'Isère. En revanche, les pluies ont été généralement déficitaires de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées au nord de l'Auvergne ainsi que du Finistère au Cotentin. Le déficit a été encore plus marqué sur le littoral méditerranéen et la Corse à l'exception de la Côte d'Azur, souvent supérieur à 70 %. En moyenne sur la France et sur le mois, la pluviométrie a été légèrement supérieure à la normale.

L'ensoleillement, globalement conforme à la normale sur la quasi-totalité du pays, a toutefois été plus généreux des Pays de la Loire aux côtes de la Manche et tout particulièrement du nord de la Bretagne à l'ouest de la Basse-Normandie avec un excédent supérieur à 20 %.

* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010
1 mm de précipitations = 1 litre d'eau par m2

 

Évolution des températures moyennes minimales et maximales quotidiennes en France

Écart à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 de la température moyenne        Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1991-2010 de la durée d'ensoleillement

Cumul mensuel des précipitations        Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 des cumuls de précipitations

Cliquer sur les images pour les agrandir

 

Évènements marquants de septembre 2015

Deux épisodes méditerranéens successifs les 12 et 13 septembre

Deux épisodes de pluies orageuses intenses se sont succédé sur le sud-est de la France durant le week-end des 12 et 13 septembre.

Le 12, tandis qu'un vaste système perturbé gagne l'ouest du pays, des remontées d'air chaud et humide en provenance de la Méditerranée viennent se bloquer sur les Cévennes et génèrent des pluies diluviennes du nord de l'Hérault et du Gard à la Lozère et à l'Ardèche.
Dans le nord de l'Hérault, il tombe plus de 200 mm en 6 heures autour de Lodève où l'on enregistre 336.5 mm en 24 heures ce qui occasionne d'importants dégâts.
On enregistre jusqu'à 385.2 mm en 24 heures à La Vacquerie (Hérault), soit l'équivalent de trois mois de pluies automnales dans cette région. Ce cumul de pluie est une des plus fortes valeurs enregistrées dans le département de l'Hérault en 24 heures.

Du Gard à l'Ardèche, les cumuls atteignent également :
- 264.1 mm à Génolhac (Gard)
- 262.4 mm à Villefort (Lozère)
- 205.8 mm à Lablachère (Ardèche)

Cette perturbation pluvio-orageuse se décale sur la Provence, la Côte d'Azur et la Corse durant la nuit du 12 au 13, puis s'évacue vers l'Italie le 13 en matinée. De fortes pluies accompagnées de violents orages et localement de fortes rafales de vent s'abattent sur le Var et les Alpes-Maritimes ainsi que sur la côte orientale de la Corse en fin de nuit.
En moins de 6 heures, il tombe jusqu'à 115.7 mm à Solenzara (Haute-Corse), 118.8 mm au Luc (Var) et 147.6 mm à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).
Sur les hauteurs de Nice (Alpes-Maritimes), on enregistre une pointe de vent à 112 km/h.

Après une accalmie, une nouvelle perturbation active arrivée sur la moitié ouest du pays en début de journée gagne le Massif central dans l'après-midi puis le flanc est en soirée, tandis que dans le flux de sud, des précipitations remontent du golfe du Lion. De nouvelles pluies orageuses intenses touchent les régions s'étendant du nord du Languedoc aux Cévennes jusqu'à la Drôme.
On relève en 6 heures des cumuls de précipitations particulièrement importants, voire localement exceptionnels comme à Grospierres (Ardèche) où un record est battu avec 246.5 mm en 12 heures, dont 242 mm en 6 heures.
Dans la Drôme, les cumuls de pluie atteignent 160.7 mm en 24 heures à Montélimar dont 153.9 mm en 6 heures.

Suite à ces deux épisodes, les pluies cumulées sur les 2 jours dépassent 150 à 200 mm du nord de l'Hérault à l'ouest de la Drôme, atteignant 202.7 mm à Montélimar (Drôme), 268.6 mm à Villefort (Lozère), 275 mm à Colognac (Gard), 385.6 mm à La Vacquerie (Hérault) et 388.5 mm à Grospierres (Ardèche).

Cumul des précipitations sur deux jours du 12 au 13 septembre 2015

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
 

Passage de l'ex-cyclone "Henri" le 16  septembre

Le mercredi 16 septembre 2015, l'ancienne dépression tropicale "Henri" (ou ex-cyclone "Henri")  est rentrée sur la France par le golfe de Gascogne puis s'est décalée en cours de journée sur la Manche, puis sur la mer du Nord avant de s'éloigner vers la Scandinavie le jeudi 17. Sur son passage, les vents se sont renforcés sur le pays. D'autre part, la traîne très active à l'arrière s'est accompagnée de fortes précipitations et de violentes rafales.

Dans le Sud-Ouest, les pointes enregistrées ont été comprises entre 80 et 100 km/h de la Gironde au Limousin, au Poitou-Charentes jusqu'au sud des Pays de la Loire. En Midi-Pyrénées et dans le sud de l'Aquitaine, elles ne dépassent pas les 40 à 70 km/h, sauf en altitude avec 195 km/h à Iraty (Pyrénées-Atlantiques - Alt. 1427 mètres). Ces vents forts sont accompagnés d'averses puis d'orages l'après-midi. D'autre part, une tornade est observée en Charente-Maritime de Chaniers à Sonnac.

Dans le Centre-Est, en début d'après-midi, l'épisode de vent fort a concerné le Limousin, l'Auvergne, Rhône-Alpes, ainsi que les régions de la vallée du Rhône au val de Saône. Les vents de sud ont soufflé entre 13h et 23h avec des rafales atteignant souvent les 100 à 120 km/h dans la région lyonnaise et dans les départements voisins, valeurs peu fréquentes pour un mois de septembre. Les dégâts ont été nombreux, car les arbres avaient encore leur feuillage et la végétation était déjà fragilisée par les sécheresses du printemps et du début d'été.
Cet épisode de violents vents de sud a été suivi, du mercredi soir au jeudi matin, par le passage d'un front froid actif pluvio-instable. Celui-ci a généré des orages et surtout de forts cumuls de pluie, de l'ordre de 40 à 70 mm en quelques heures sur la quasi-totalité de Rhône-Alpes, et dans une moindre mesure en Auvergne. Si ces pluies ont été fortes, elles n'ont néanmoins pas été exceptionnelles. En Ardèche, les cumuls de pluie quotidienne ont atteint 100 mm et ponctuellement 200 mm sur 2 jours.

Dans le Nord-Est, une ligne de grain a balayé la Bourgogne, la Champagne-Ardenne et la Lorraine avec de violentes rafales de vent souvent supérieures à 120 km/h.

Durant l'épisode, les vents violents ont causé de nombreux dégâts.

Les rafales de vent les plus remarquables mesurées le 16 septembre 2015 :

- 107 km/h à Saint-Etienne (Loire)
- 121 km/h à Lyon-Bron (Rhône)
- 135 km/h à Saint-Dizier (Haute-Marne)
- 135 km/h à Clamecy (Nièvre)

 

Estimations des rafales maximales de vent sur la France, du 16/06/2015 à 00h UTC au 17/09/2015 à 00h UTC
Estimation des rafales maximales sur la France du 16 au 17 septembre 2015

Cliquer sur ce lien pour visualiser la carte en grand (pdf de 1,3 Mo)

 

Actualité par Météo-France