Imprimer Envoyer á un ami

Le froid progresse en Europe centrale

27/01/2014

Depuis deux semaines, un puissant anticyclone s'étend de la Finlande au nord de la Russie, où il maintient une masse d'air froid polaire. Le froid a progressé jusqu'à l'est de l'Allemagne, en Pologne et dans les Balkans en fin de semaine dernière.
A la faveur de perturbations océaniques qui circulent entre cet anticyclone et celui des Açores plus au sud, la masse d'air restait encore relativement douce ce lundi 27 janvier sur l'Europe occidentale.
Dans leur progression vers le continent, les perturbations chargées d'humidité viennent se heurter aux hautes pressions de l'anticyclone russe et de sa masse d'air glaciale, entraînant de fortes chutes de neige en plaine en Allemagne, par exemple dans la nuit de samedi 25 à dimanche 26 janvier. De même, plus au sud, les fronts liés à la dépression sur la mer Egée ont provoqué d'importants cumuls de neige dimanche 26 janvier : on relevait 34 cm de neige à Bucarest (Roumanie) et 21 cm à Vidin (Bulgarie) ce lundi matin.

 Carte des températures à 2 m et vents à 10 m le 27 janvier 2014 à 0h UTC (en bleu les températures négatives, en vert ou jaune les températures positives) © Météo-France
Carte des températures à 2 m et vents à 10 m le 27 janvier 2014 à 0h UTC (en bleu les températures négatives, en vert ou jaune les températures positives) © Météo-France

A Moscou, il fait particulièrement froid depuis le 14 janvier avec des températures proches de -20 °C la nuit (-21.2 °C le 19 janvier). Au meilleur de la journée, elles sont comprises entre -10 et -14 °C (pour une normale saisonnière de -6 °C). A l'est d'une ligne qui s'étend du Danemark à la Serbie en passant par l'Autriche, les températures maximales entre dimanche et lundi sont restées négatives.

A Vienne (Autriche), il ne dégèle pas depuis samedi 25 janvier matin, à Budapest (Hongrie) depuis jeudi 23 janvier au soir et Berlin n'a pas connu de dégel depuis une semaine soit depuis le lundi 20 janvier.

En France, avec l'enfoncement d'une dépression chargée d'air frais en altitude depuis les Iles britanniques vers la Méditerranée, les températures devraient connaître une baisse temporaire à partir de mercredi, mais rester proches ou un peu en-dessous des normales. En effet, les vents ne s'orientant pas durablement au nord-est, l'air froid continental ne devrait pas encore progresser jusqu'en France.

 

 

Actualité par Météo-France