Imprimer Envoyer á un ami

Lancement réussi pour le satellite météorologique MSG-4

16/07/2015

Le satellite météorologique MSG-4 a été lancé avec succès le 15 juillet à 23h42 (heure de Paris) par un lanceur Ariane-5, depuis le port spatial guyanais de Kourou.
Il s'agit du 4e et dernier satellite de la série Meteosat Seconde Génération (MSG), après MSG-1 (devenu Meteosat-8 lors de sa mise en œuvre opérationnelle), MSG-2 (Meteosat-9) et MSG-3 (Meteosat-10), mis sur orbite respectivement en 2002, en 2005 et 2012.
Une fois opérationnel, MSG-4 (futur Meteosat-11) prolongera les 35 ans de relevés climatiques accumulés par la série de satellites Meteosat depuis 1981. Il assurera la transition entre Meteosat-10 et les premiers satellites Meteosat de troisième génération (MTG), dont les lancements sont prévus à partir de 2019.


Prévoir et surveiller les phénomènes météorologiques dangereux
Évoluant sur une orbite géostationnaire à 36 000 km de la Terre, les satellites MSG permettent de surveiller et prévoir les phénomènes météorologiques dangereux. Deux d'entre eux (actuellement Meteosat-10 et Meteosat-9), exploités en tandem, fournissent une image du disque terrestre complet couvrant l'Europe et l'Afrique toutes les 15 minutes et une image en mode balayage rapide couvrant exclusivement l'Europe toutes les 5 minutes.


Lancement du satellite MSG-4
Lancement du satellite MSG-4 le 15 juillet 2015 @Arianespace


Deux instruments embarqués
MSG-4 est équipé de deux instruments conçus pour affiner les prévisions météorologiques en Europe et dans les régions avoisinantes.
L'imageur SEVIRI observe notre planète dans 12 canaux du spectre visible, proche infrarouge et infrarouge thermique. Il produit des observations météorologiques sur l'Europe et l'Afrique, afin d'améliorer les prévisions à très courte échéance, notamment en ce qui concerne le développement des nuages ou des orages ou l'apparition du brouillard.
Le radiomètre GERB mesure le rayonnement solaire réfléchi et le rayonnement thermique émis par la Terre. Ce "bilan radiatif terrestre" permet une meilleure compréhension des processus climatiques.

La famille de satellites MSG est le fruit de la coopération entre EUMETSAT,  l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques, et l'ESA, l'Agence spatiale européenne.

 

 

Actualité par Météo-France