Imprimer Envoyer á un ami

Températures contrastées en Europe centrale

21/01/2014


Vendredi 10 janvier, après plus de deux semaines de "douceur" sur le nord de l'Europe, de l'air polaire a touché la Scandinavie, puis la Russie. Cet air s'est "glissé" entre un anticyclone situé vers le Svalbard et, plus au sud, le cortège des perturbations qui circulaient de l'Atlantique vers la Russie continentale.
 

Situation mardi 21 janvier 2014 à 06h UTC© Météo-France          carte des températures en basse altitude le 21 janvier 2014 à 6h UTC (en violet les températures les plus froides, en jaune les plus chaudes) © Météo-France

À gauche, la situation du mardi 21 janvier 2014 à 06h UTC.
À droite, carte des températures en basse altitude le 21 janvier 2014 à 6h UTC (en violet les températures les plus froides, en jaune les plus chaudes) © Météo-France


Depuis lundi 13 janvier, ce puissant anticyclone s'étend de la Scandinavie au nord de la Russie et maintient un air très froid de la Laponie à la Russie. Lundi matin, le mercure est descendu à -28°C dans l'ouest de la Russie, comme à Kaluga, alors qu'il y a une dizaine de jours, dans ces mêmes régions, la température était positive de nuit comme de jour. La neige, qui avait fondu, tient à nouveau au sol à Moscou depuis le 11 janvier.
Plus au sud, en particulier sur les Balkans, un courant perturbé doux, lié à une dépression centrée ce mardi 21 janvier matin sur l'Adriatique, domine.

Entre ces deux centres d'action, le contraste de masse d'air très marqué a occasionné lundi 20 janvier des pluies verglaçantes en Pologne. Les températures n'ont pas dépassé les -9°C dans le nord-est du pays, à Bialystok, alors qu'il faisait encore jusqu'à 10°C en Slovaquie et 16°C à Belgrade. Le contraste thermique restait très marqué dans la nuit de lundi à mardi. En effet, on relevait mardi 21 janvier à 0 h UTC -17,5°C à Minsk en Biélorussie et +7°C à Budapest en Hongrie, soit un écart de près de 25°C entre ces deux villes distantes d'un peu plus de 900 km.

Jusqu'en fin de semaine, la France devrait rester sous l'influence des perturbations atlantiques qui contournent  par le sud l'anticyclone positionné de la Scandinavie au nord de la Russie. Les températures devraient rester proches des normales.

 

 

Actualité par Météo-France